[FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

[FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Erydrim le Jeu 29 Sep 2011 - 21:23

Rappel du premier message :

Pour des informations officielles sur les Forerunners ainsi que leur place dans Halo 4 ==> Analyse : Les Forerunners









Salut !

Voici ma première fanfic, qui parle de la suite directe d'Halo 3, Halo 4.
Je voudrais préciser que je me suis inspiré des très peu nombreuses informations que l'on avait sur H4 avant l'E3, vers les deux premiers mois de ma fic avant d'avoir un scénar bien définit. Cette fic est donc un concentré de mes suppositions sur ce que pourrais être Halo 4, transformé en un écrit épique.

Faites aussi très attention aux informations données sur les Forerunners, ne les prenez pas de manière officielle, car il se peux que j'ai inventé quelques détails pour servir mes propres fins. Pour de réelles informations officielles, consultez les terminaux en fin de chapitre, ceux non marqués par une étoile rouge, ou allez voir le dossier des Écrivains sur les Fories.
Bonne lecture, et j'espère que ma fanfiction vous plaira autant que la série !



Prologue:


La lumière se fit de plus en plus aveuglante, jusqu’à éblouir totalement le Major. Il devait se cramponner à la structure arrachée du vaisseau pour éviter d'être aspiré par l'énorme force d'attraction que produisait cette gigantesque machine.
- J'active l'immobilisation partielle de votre armure en cas de choc John, se pressa de dire Cortana.
- Bonne idée. J’espère ne pas avoir de mauvaise surprise un fois à l’intérieur, si j'y arrive indemne...
- Vous savez que vous survivrez, ce n'est pas après tout ce que vous avez vécu que vous mourrez dans une structure inconnue je ne sais où dans l’univers...
John n'eut pas l'occasion de répliquer et fut expulsé à l'arrière du vaisseau à cause d'un terrible choc, suivit d'un grincement puis d'un autre choc, indiquant la contact avec le sol.
Puis le toit s'effondra sur le Spartan, le condamnant à se frayer un passage tant bien que mal vers la sortie.

Au loin, on entendit un cri. Il n'avait rien d'humain...


Histoire : Partie 1 :
Spoiler:

Chapitre 1:
L'arrivée


Le Major martela de ses poings la poutre de métal abimée qui lui barrait le passage, et réussit à la casser en deux. Cela faisait une demi-heure qu'il se frayait un passage à travers les débris du vaisseau détruit en quête d'une issue. Cortana essayait en vain de tracer un itinéraire au milieu de ce chaos. John, lui, avançait tour droit en déblayant les obstacles.

Un pan de mur métallique abîmé se présenta au Major, qu'il enfonça d'un puissant coup de pied, et se retrouva brusquement à l'air libre. Il faisait nuit, une nuit profonde et sans astre pour éclairer le paysage.
-Voyons où nous avons atterris, dit le Spartan avant d'allumer les torches sur les bords de son casque.
Même avec son éclairage, on ne voyait pas à plus de six mètres devant soi.
- Première surprise, dit calmement le Major. On est sur de l'herbe, qui est vraisemblablement sur de la terre.
- Je lance la procédure de scan à minéraux, annonça l'IA.
Après un cour moment d'analyse grâce aux capteurs incrustés dans l'armure du Spartan, Cortana donna les résultats de l'analyse:
- Sol composé majoritairement de terre et d'herbe modifiée, ainsi que des roches étrangères: ça sent la terraformation à plein nez.
- Amusant, je ne savais pas que mon armure avait ce genre de capteurs...
- Et bien, pendant votre cryogénisation, j'ai eu le temps de rajouter des éléments du prototype d'armure Mark VII, qui était contenu dans notre frégate, l'UNSC Aube De L'Espérance. Vous avez d'ailleurs expérimenté le propulseur miniaturisé avec une brillante efficacité, John.
- Oui, maintenant que tu le dis je vois des nouveaux programmes d'aptitudes enregistrés dans mon armure. Donc si je résume, nous somme rentré dans une gigantesque structure inconnue, et avons, plus ou moins, atterris sur une planète artificielle. Mais il faudra attendre le jour pour les confirmations.
Tout à coup, leur conversation fut interrompue par un grognement sourd. Le Major dégaina immédiatement son magnum lance-grenade et se mis en position de défense.
- Du mouvement sur la gauche ! s'exclama Cortana.
Le Spartan se retourna vivement et tira quelques balles où il lui avait semblé apercevoir quelque chose... Ses tirs furent récompensés d'un étrange glapissement, mi-gargouillement mi-grognement. Puis il y eu un mouvement vif, et la créature décampa.
- Il s'enfuit ! grogna John avant d'amorcer un mouvement de course.
- Arrêtez ! S'écria Cortana. Ne vous éloignez pas du vaisseau, en pleine nuit dans un lieu inconnu ! Que vous arrive-t-il ?
- Désolé, mais après un réveil d'une cryogénisation d'une dizaine d'année, je suis encore un peu confus, surtout après de pareils événements en si peu de temps.
Ils décidèrent donc de rester là où ils étaient et attendirent le jour. Quelques heures plus tard,celui-ci pointa paresseusement son nez. Il était composé de sept petits soleils rouges et jaunes.
- Curieux, souffla le Major, si nous sommes à l'intérieur de la structure, comment est-ce possible qu'il y ait des soleils ?
- Et si ces soleils sont aussi artificiels que le sol, c'est une technologie qui dépasse notre entendement, renchéri l'IA. Attendons qu'ils nous éclairent, pour mieux voir autour de nous.

La lumière ne tarda pas à se faire. Le Spartan et son IA regardèrent avec ébahissement le paysage qui s'offrait à eux. Ils avaient atterri sur une énorme plateforme rocheuse parsemée d'herbe ondoyante au gré de la légère bise qui soufflait. En face d'eux, un paysage montagnard dégagé, sans doute au creux d'une montagne, s'étendait à perte de vue. De grands rochers pointus s'élevaient vers le ciel, entourés de plaines verdoyantes. Il n'y avait aucun signe d'activité aérienne, autant animale que mécanique. Il régnait un calme étrange, mais curieusement, un léger sentiment de malaise régnait, comme si quelque chose n'allait pas.
- C'est trop calme ici... dit John, méfiant comme à son habitude.
- Regardez, en haut des sommets rocheux, des tours !
Effectivement, avec les jumelles incrustées dans son casque, le Major put apercevoir des tours fines et élancées, séparées en deux verticalement.
- Ce style d'architecture m'est familier, annonça John. Est-ce que les Covenants...
- Non, les Covenants ne sont pas avancés au point de pouvoir créer des mondes artificiels dans une machine à l'échelle planétaire. En plus, les trois tours que nous pouvons apercevoir son grises avec une légère luminescence bleutée, alors que les covenants tirent sur le violet... mais ça vous le savez, John, rétorqua Cortana, catégorique.
- Je sais ! J'ai vu ce genre de tour sur les Halo ! Et 343 Guilty Spark nous a expliqués que nous devions ces chers Halo aux Forerunners, donc...
- Vous supposez que c'est une construction Forerunner. Ça se tient, mais nous ne savons rien d'eux... Bref, je vous propose de faire le tour de l'épave, et trouver l'armurerie, ça m'étonnerais que vous alliez bien loin avec les munitions qui vous reste...
Le Major émit un grognement d’approbation, avant de s'arrêter net. Il remarqua la trace de sang qu'avait laissé son mystérieux adversaire. Il était vert, mélangé à une espèce d'huile.
- Par contre, je sais ce qu'est-ce sang...
- Le Fossoyeur ! s'exclama Cortana, horrifiée.
- Exactement. Je n'aime pas ça du tout... Je part à la recherche de l'armurerie, je ne veux pas être désarmé si je tombe encore une fois contre ces saloperies. Il faut aussi que je lance un signal de détresse à l'ONI, l'UNSC et tous ceux qu'on connait.
- Allez John. Ne trainons pas.

Chapitre 2: L'armurerie

Le Major se dirigea vers les décombres encore fumants. Il était sorti tout près de la salle de cryogénisation, il décida donc d'y retourner pour partir à la recherche de l'armurerie. Il du se frayer un passage à travers les débris, et tomba né a né à une énorme poutre de métal qui interdisait l'entrée aux salles de cryogénisation.
- Je constate une forte chaleur liée à la surchauffe des cryogènisateurs. Je vous conseille de... dit Cortana avant d'être coupée par une déflagration qui souffla tout le mur latéral où se trouvait le Major quelques instants plus tôt.
- J'ai compris le message, ironisa John avant de s'éloigner de cette zone à risque.
Il aperçut un terminal qui pendait sur ses fils, faisant des crépitement inquiétants.
- Est-ce que tu pourrais télécharger le plan du vaisseau détruit afin que l'on puisse se repérer plus facilement ?
- C'est faisable, mais je ne garantis pas de résultat, répondit l'IA. Installez moi sur la plateforme de téléchargement.
Le Spartan connecta l'IA au terminal et attendit.
- Chargement des données... 20 %... 30%... 35%...
Mais le terminal prit feu au niveau des fils dans un crépitement nerveux et le Major s'empara de Cortana puis arracha le terminal qui commençait à siffler en dégageant une fumée âcre, et le lança au loin où il explosa sans faire beaucoup de dégâts.
- Alors ? demanda le Major.
- Il y a beaucoup de zones de blanc, mais j'ai environ toute l'aile où nous nous trouvons. Je ne vois qu'une partie de l'armurerie, qui m'a l'air intacte, mais le passage qui y mène est remplis d'obstacles. Il y a une zone de blanc entre notre destination et le couloir qui y mène, mais nous verront bien. Je vous envoie le plan à suivre sur l'interface de votre casque.
- Je l'ai. En route !

Le Spartan partit de la salle où il se trouvait pour suivre l'itinéraire tracé par Cortana. Sa progression était fortement ralentie par les débris et les zones instables, et il arriva vers la fin de son parcours au milieu de la journée.
- Nous y sommes presque, annonça l'IA. Nous arriverons bientôt au couloir qui relie l'armurerie.
Tout à coup, des bruits de pas vifs résonnèrent au dessus du Major. Celui-ci se stoppa net et sortit son magnum lance-grenade. Les bruits retentirent encore, plus nombreux.
- Deux. Quatre. Six... Vingt-quatre. Soit cette chose a vingt-quatre pattes, soit elle a ramené ses copains. Je pense que nous allons enfin voir à quoi ressemble notre visiteur nocturne...
- Faites attention...
- Toujours.
Le Spartan était arrivé à la porte qui menait au couloir. Le système d'ouverture étant bloqué, il s'apprêta à l'enfoncer. Il chargea son magnum, prit légèrement de l'élan et enfonça la porte puis se mit accroupi en position défensive, le magnum pointé devant lui. Cela lui sauva sans doute la vie. Une chose essaya de renverser John en lui bondissant dessus tout en poussant un cri mi robotique mi animal. Le Major, stoïque, lui envoya quatre balles qui vinrent se loger dans sa tête, puis esquiva la masse inerte en se jetant sur le côté. La bête alla s'écraser sur le cadre de la porte enfoncée pour ne plus bouger. Mais déjà le Spartan devait esquiver un coup de bras pourvus de lames osseuses qui était dirigé contre lui. Il sorti son couteau et l'enfonça violemment dans la cage thoracique du monstre et donna un coup vertical sec qui répandit un liquide vert fluorescent, et creusa un cratère dans le sol métallique du vaisseau, disloquant le couteau du Spartan. John n'eu pas de répit : deux monstres l'attaquèrent en même temps. Il donna un coup de crosse au premier monstre, ce qui dévia son bond et le fit s'empaler sur un pan du mur déchiqueté. Il évita de justesse une rafale de crochets que lui lança l'autre créature et lui vida un chargeur dans le ventre. Cela suffit à terrasser le monstre, mais le Major jura: il ne lui restait plus que deux grenades et plus une seule balle dans son magnum. Il avait traversé la moitié du couloir lorsque le mur derrière lui fut projeté en face, et la brèche vomit un flot de créatures difformes.
- La porte de l'armurerie ! hurla Cortana. C'est le seul moyen de nous sauver !
Le Spartan enjamba les derniers mètres qui le séparait de la porte et tapa très vite le code d'accès. Le dispositif d'ouverture grésilla, puis rendit l'âme.
- Et merde ! cria le Major.
Les monstres étaient à quelques mètres derrière lui. Il visa le plafond avec son arme et projeta une grenade, qui alla se coller sur la surface métallique. Elle explosa une fraction de seconde plus tard, et fit écrouler le plafond devant le Spartan, écrasant une ou deux créatures, et bloquant le passage aux autres. Mais malheureusement, un monstre réussit à passer avant que le plafond n'obstrue le couloir, et se jeta sur le Major, la mâchoire tordue et dégoulinante de cette bave verte et corrosive. John le prit par la tête et l'accompagna dans son mouvement, en pivotant sur lui même, et broya la face de la créature sur le bord de la porte de l'armurerie. Le monstre ne bougea plus, et sa bave creusa un trou à mis épaisseur de la porte.
- L'armurerie étant une position stratégique, elle a été créée pour être défendable. Elle est entourée de murs blindés au créarium, qui résiste fortement aux impacts de balles. Il faut trouver un moyen de forcer cette porte blindée et de consolider notre position avant que ces choses ne réussissent à se frayer un passage à travers les décombres... expliqua l'IA, paniquée.
- J'ai trouvé, grogna John.
Il souleva le monstre par la tête et lui râpa la face sur les interstices de la porte. Le liquide vert se répandit et creusa des sillons autour de la porte. Le Major arrêta dès que toute la substance fut écoulée. Mais cela ne suffit pas. Le Spartan recula alors, et tira sa grenade sur la porte. Il la fit exploser, mais ne réussi toujours pas à casser la porte. Les coups sur les débris dans son dos se faisaient plus insistants, et étaient entrecoupés de craquements métalliques qui ne signifiaient rien de bon...
- Elle doit être assez fragile maintenant, j'espère, dit John, avant de se jeter sur la porte, l'épaule en avant.
Il tenta d'enfoncer la porte à plusieurs reprises. À la troisième, un craquement retenti bruyamment, à la quatrième, la porte céda. Le Major se précipita dans la pièce. Il repéra tout de suite les barricades et le matériel de renforcement de structure près de la porte. Il plaça immédiatement les barricades et renforça le trou que la porte avait laissée après avoir été enfoncée. Ceci fait, il fit le tour de l'armurerie, et choisit ses armes. Il remplit son magnum de munitions, prit des grenades à fragmentation, un fusil à pompe qu'il garda à la main, et enfin un BR 74, fruit des expériences et innovations faites sur le vaisseau avant les événement des Halo. Toutes ces armes ralentiraient à coup sûr le Spartan, mais il préférait cela à être plus rapide mais moins armé.
- Regardons de plus près à quel type d'ennemi nous avons affaire, dit le Major en retournant le cadavre de la créature qu'il avait trainé dans la salle avant de renforcer l'entrée.
C'était un robot à la forme vaguement humanoïde, un peu plus petit que le Major, pourvu de quatre tentacules visqueuses en guise de bras, la tête déformée par une figure grimaçante et tordue, encore plus abimée par les soins que lui avait prodigué le Spartan. Le corps de la bête en lui même était fin et effilé, mais le parasite, car c'était certain, s'en était un, avait déformé l'armure de métal de son hôte robotique pour faire pousser les excroissances communes à ces créatures, comme ses tentacules et sa parodie de tête.
- Un parasite qui infecte une machine ? Comment est-ce possible ? Je croyais qu'ils ne pouvaient investir que des corps organiques ? s'étonna John.
- Moi aussi je le croyais. Cela me trouble, répondit l'IA. Si ce parasite est capable d'infecter des machines...
Ils furent coupés par un sinistre craquement, signe que les robots infectés avaient réussi à passer l'obstacle du plafond effondré. Puis quelques instants plus tard, ils se jetèrent sur la porte barricadée. Le Major poussa une caisse d'arme devant la porte pour ralentir leur progression et se mît à la recherche d'un poste pour lancer un appel SOS. Malheureusement, il n'y en avait pas.
- Je crois qu'il va falloir chercher ailleurs... Mais avant, éliminons les intrus, dit férocement le Spartan.
Il poussa la caisse de moitié sur le coté et attendit. Un creux ne tarda pas à se former, et une face mécanique pourvue de bubons visqueux apparue. Elle fut reçue par de la grenaille à bout portant, qui arracha la tête du monstre, la faisant voler au loin. Mais les autres parasites élargissaient la fracture, et bientôt le Major du reculer, non sans infliger de lourdes pertes à l'ennemi. Il lança une grenade à fragmentation dans leur direction, faisant gicler des membres autant mécaniques qu'organique dans tous les sens, stoppant leur progression pendant quelques instants. Il y avait des armes renversées partout, mais heureusement, les bêtes ne s'en servaient pas.
- Je vais bientôt être acculé !
- Regardez, seuls les robots ayant eu de lourds dégâts infligé ne se relèvent pas ! Les autres avancent toujours ! Et il y a encore de ces horribles choses qui arrivent par la brèche ! dit Cortana, désespérée.
Le Major ne répondit rien mais redoubla de rage et d'ardeur au combat.
Mais il reculait toujours. Soudain, quand la situation devenait critique, la barricade déjà fracturée explosa en mille morceaux, et une énorme machine apparut sur le seuil de l'entrée. , plus grande que le Spartan d'au moins un mètre. Elle avait deux puissantes jambes mécaniques légèrement accroupies, un large plastron, où brillait au sommet une lueur bleue vive, pas de tête mais deux énormes bras pourvus d'un double canon à la place de la main gauche, ainsi qu'un espèce de gigantesque marteau dans la main droite. Le robot tira une décharge bleue électrique avec un des canons, qui percuta de plein fouet la masse d'ennemis qui se dirigeaient vers la Spartan, à sa grande surprise car il croyait qu'un ennemi bien plus puissant se présentait à lui. Les monstres touchés par la décharge tombèrent raides, mais seules les parties mécaniques semblaient êtres figées: les excroissances visqueuses des parasites bougeaient dans tout les sens. John réussi à se défaire des deux ennemis qui essayaient de le découper à l'aide de leurs lames osseuses imprégnées de ce liquide corrosif en leur faisant manger de grandes doses de grenaille. Le mystérieux sauveur robotique du Major tira alors avec le second canon un concentré de chaleur dirigés sur les parasites. La puissance de l'arme était destructrice: aucun monstre n'en réchappa, et ils furent littéralement fondus sur place. Puis la grande machine fit pivoter son corps à la base du torse de sorte à ce qu'elle soit complètement retournée, puis faucha une demi douzaine de monstre avec son marteau, qui émit une décharge antigrav dévastatrice. La pièce fut nettoyée en quelques instants des parasites, les rares survivants préférant s'enfuir.
- Nous sommes sauvés ! soupira Cortana.
John s'approcha du titan avant de se figer.
La machine s'était retournée vers lui, et commençait à charger une munition bleue, le canon pointé sur le Spartan.
- Et mer... fit-il en tentant s'esquiver le tir.
Mais il ne fut pas assez rapide. La décharge le toucha de plein fouet. Toutes les fonctions de l'armure du Major s'arrêtèrent net. Il perdit conscience, sachant que la mort l'attendait de pied ferme. Avant de sombrer dans l'inconscience, il entendit un son étouffé qui lui semblait familier...



Chapitre 3: La rencontre


Une lueur bleue... Un battement régulier... Un léger picotement... L'esprit revenait peu à peu au Spartan. La frégate... Le parasite... Cortana ! Il se releva d'un bond, ou du moins essaya, haletant, l'adrénaline du combat brusquement ressurgie. Il était collé dans une espèce de substance solide mais légèrement molle, lui interdisant tout mouvement de résistance.
- Calmez vous, humain !
Guilty Spark ? Se demanda le Major en entendant cette voix. Il put s'assoir sans toutefois parvenir à s'extraire de la substance qui le gardait prisonnier. Puis il écarquilla les yeux sous son casque. Il se trouvait dans un immense bâtiment gris clair, aux murs anguleux et veinés de sillons bleu terne. Le plafond était fait d'une vitre opaque renforcée de poutres qui s'accordaient parfaitement avec le décor. Mais le plus étrange et impressionnant à la foi, c'était les deux extraterrestres qui regardaient John à travers leurs armures. Celles-ci les recouvraient totalement. Elles étaient très fines, mais ne semblaient pas être fragiles, et laissaient deviner la forme gracieuse des êtres. Elles étaient noires en général, sauf pour celui qui se trouvait à la droite du Major, où des fioritures dorées taillées avec une précision époustouflante ornaient son armure. Le casque de celui-ci épousait la forme du crâne, légèrement plus allongé que celui d'un humain, et était coiffé d'une sorte de couronne dorée, ressemblant à une miniature de celle des prophètes Covenants. Son armure était finement ouvragée. Quand à celui de gauche, son armure était similaire à celle de son voisin, mis à part qu'elle semblait moins précieuse et décorée que l'autre. À ses poignets étaient fixés deux étranges appareils, comme des gants de métal, où une boule verte en son centre tournait furieusement. Il n'avait pas de couronne sur son casque. Plus étonnant encore, un Moniteur flottait entre eux, et ressemblait comme deux goutes d'eau à 343 Guilty Spark, sauf peut être que la lumière que dégageait son globe oculaire était d'un cyan profond.
Les créatures ne bougeaient pas, et attendaient manifestement que le Spartan se remette de sa surprise et ait fini de les observer.
- Bonjour, humain, dit l'alien de droite, d'une voix masculine et douce, ressemblant fortement aux humains. Je suis de ceux que tu appellerais Forerunner. Je vois que beaucoup de questions se pressent déjà sur tes lèvres, mais prend ton mal en patience, et écoute nous jusqu'au bout.
Mais à ce moment là, un troisième alien, différent des autres cette fois-ci, sortit d'une pièce qui se situait visiblement à coté de celle où se trouvait le Major.
Son armure était plus épaisse, les angles plus incisifs, elle dégageait une impression de puissance majestueuse. Il avait au poignet gauche la même machine que l'autre Forerunner, s'il fallait les en croire, mais en plus allongé. Ses doigts dépassaient du "gant", protégés comme ceux du Spartan. Dans son dos était accrochée une arme au long et fin canon, bleu à l'intérieur, et strié de rainures bleues parfaitement droites. Le reste de son arme disparaissait dans son dos. Le casque de ce Forerunner était ce qui changeait le plus par rapport à ses semblables: il était puissamment renforcé de plaques d'armures et ne faisait qu’un avec le cou et les épaules. Ce qui semblait être la visière était un triangle où brillait un œil bleu inquisiteur, deux pics gris dépassant sous cet œil, rappelant des dents. S’il y avait un guerrier dans cette pièce, c'était évidemment lui et il n'avait pas l'air commode. Il tenait quelque chose dans sa main droite. Il alla se mettre au centre de la pièce où une tablette reposait au milieu du sol sur lequel un glyphe incrusté brillait.
Il posa ce qu'il détenait dans sa main sur la tablette, prit une sorte de bille molle et la pressa. De l'énergie sembla parcourir le sol, puis monta dans la tablette. Un hologramme se matérialisa en son centre.
- Cortana ! S'écria John avant de se débattre. Relâchez moi ! ordonna-t-il aux extraterrestres.
- Comme vous voudrez, soupira d'une voix féminine le second Forerunner à la gauche du Spartan. Elle posa simplement sa main sur la matière retenant John, et elle se détendit immédiatement, lui permettant de se libérer.
Il se précipita vers l'IA. Il voulut la prendre, mais le guerrier posa sa main sur le Major, le retenant fermement.
- Ne la débranchez pas, dit-il d'une voix profondément grave. Le choc IEM l'a ébranlée. Elle est en train de se régénérer, mais n'intervenez pas, ou vous risquez de la perdre.
- Vous ne croyez quand même pas que je vais me laisser abattre par une simple onde IEM quand même ? retentit la voix de Cortana dans leur dos. Alors John, qui sont nos sympathiques hôtes ?
Le ton qu'employait l'IA ne semblait pas beaucoup plaire au guerrier, mais il ne dit rien, laissant la parole au Moniteur.
- Je m'appelle 686 Faulty Embers, Moniteur de l'installation Graphite I. Nous voulons bien vous éclairer sur ce que nous sommes et où nous sommes, mais il faudra d'abord que vous nous laissiez entrer dans la base de données de votre IA très spéciale, car nous sommes avides de savoir ce qui s'est passé pendant tout ce temps, et nous n'avons pu collecter que des informations minimes sur votre armure. Seulement après, vous pourrez poser toutes vos questions.
- C'est hors de question, dit tranquillement le Spartan. Nous ne savons même pas qui vous êtes et vous nous demandez d'accéder à une base de données qui contient des informations capables de nous éliminer ?
- Attendez un peu, John. Que vouliez vous dire, Embers, par "IA très spéciale" ? questionna Cortana.
Elle savait ce qui avait failli lui en coûter de vouloir toujours apprendre face au Fossoyeur, mais même si cette envie s'était grandement atténuée, elle restait quand même présente. D'ailleurs, personne ne pourrait résister à en savoir plus sur les Forerunners alors qu'ils sont en chair et en os devant vous, sauf son Spartan peut être, songea-t-elle.
- Je voulais dire par là que vous êtes dans un stade de méta-stabilité, alors que je pensais que moi seul pouvais atteindre cette phase, grâce à mes créateurs, dont les seuls survivants sont devant vous.
C'en fut trop pour Cortana. Savoir que ses ôtes étaient les derniers représentants de l'espèce la plus intelligente et évoluée qui n’aie sans doute jamais existé, et qui leur avait causé tant de problèmes, excitait incroyablement sa curiosité.
- C'est d’accord, dit l'IA. De toute façon, je ne vois pas d'autres moyens de s'en sortir, ajouta-t-elle intérieurement.
- Et tu sûre de ce que tu... fit John avant d'être coupé par Cortana:
- Je sais ce que je fais, vous devriez le savoir.
- Bien, dit le Forerunner à la couronne. 686, commence s'il te plait.
Le Moniteur s'approcha alors de Cortana, et répandit une douce lumière bleue sur elle. Puis il canalisa son faisceau sur la tête de l'IA. Celle-ci sembla s'endormir, puis elle s'affaissa sur la tablette, comme plongée dans le coma. Le Moniteur était parfaitement immobile, tanguant beaucoup moins qu'à l'ordinaire. Le faisceau se mît à changer de couleur. C'était un spectacle curieux à regarder, presque apaisant. Le Forerunner qui avait un casque "normal" alla chercher un objet hexagonal, posé sur une table en face d'eux, au style curieux, mélangeant angles arrondis et carrés. Puis il revint à sa place et ne bougea plus. Comme l'opération s'éternisait, le Major observa plus attentivement la salle où ils se tenaient. Le sol était gris sombre, et l'on pouvait apercevoir ces rainures bleues incrustés dans le sol, qui paraissaient faire partie intégrante de l'architecture Forerunner. En les regardant de plus près, il s'aperçut qu'elles convergeaient vers le centre de la pièce, où se trouvait la tablette. Les rainures semblaient partir d'autres salles, d'après les portes triangulaires toujours situées au dessus d'une ligne bleue. La pièce générale ressemblait à un amphithéâtre, d'après les gradins situés en arc de cercle autour de la plateforme où il se trouvait. Une boule de lumière flottant à environ dix mètres au dessus d'eux éclairait la pièce chaudement, et efficacement, même dans les angles les plus reculés de cette immense salle. En face de l'amphithéâtre se situait visiblement un espace de réunion, avec la longue table qui flottait à un mètre du sol. Il y avait divers autres meubles étranges, la plupart incrustés dans la paroi. Il remarqua qu'un creux se situait au milieu de la table, avant d'être ramené à la réalité par le soupir de 686 Faulty Embers. Il se tourna vers les Forerunners, pendant que Cortana semblait se réveiller.
- Vous avez beaucoup de choses à savoir, fit simplement le Moniteur, qui s'avançait vers le Forerunner qui détenait le mystérieux objet.
Celui-ci le tendit au Moniteur qui se connecta. La lumière de son globe oculaire papillonna légèrement, puis Embers se retira. L'objet était maintenant devenu violet. Les aliens se réunirent, sauf le guerrier qui semblait surveiller le Major, les bras croisés. Ils posèrent leur main droite sur l'objet, et une vibration sortit de celui-ci. La couleur violette s'atténua, et les Forerunners retirèrent leur main. Le guerrier s'avança vers eux et prit à son tour l'instrument. Visiblement, ils ne lui faisaient pas encore confiance. La lumière violette disparut complètement, et l'objet redevint gris métal.
- John, cela vous gênerait-il de venir me chercher ou préférez-vous admirer les fruits de mon partage ?
Il s’exécuta et prit son IA puis la connecta à son armure.
- Ha ! Beaucoup mieux ! s'exclama-t-elle.
- Si vous voulez bien venir vous asseoir, nous allons vous conter notre histoire, Spartan John 117, IA Cortana, dit le Forerunner couronné avant de se diriger vers la table flottante, où des sièges sortirent du sol pour se stabiliser en lévitation devant la table. Ils s'installèrent et le Moniteur alla se poser dans le creux de la table.
Ce fut le guerrier qui prit la parole.
- Vous vous demandez sans doute ce qui est arrivé après l'activation des Halo, il y a de cela bien longtemps ? Écoutez notre histoire. Embers, projection s'il te plait. Le Moniteur projeta alors un hologramme criant de réalisme, qui engloba toute la table, représentant la même pièce que celle où se trouvaient le Spartan et son IA, mais beaucoup plus animée cette fois-ci. Puis le Forerunner commença son histoire...


Chapitre 4: Les survivants

«Je vais d'abord nous présenter. Je m'appelle Maleoïd, Soldat de classe onyx. Voici Or'x Cylirion, notre chef, Bâtisseur, fit-il en désignant le Forerunner à la couronne. Et voici Ank'n Rypher, notre Biothecnicienne. Votre IA a certainement apprit des choses sur nous pendant le Partage, elle vous éclaircira sur nos rangs. Mais passons à notre histoire.

« Jadis, nous fûmes un très grand peuple, autant par sa taille que par son intelligence. Personne ne nous égalait technologiquement, et nous étions respectés dans toutes les Galaxies Connues. Puis vint le GrandNecro, où Fossoyeur comme vous le nommez. Il voulait infecter et anéantir toutes formes de vies à sa portée. Nous avions scellé une alliance, un pacte avec nous-mêmes ainsi qu'avec les autres peuples : nous étions leur protecteur et en échange ils nous laissaient le pouvoir sur eux, pouvoir dont nous avons malheureusement trop usé. C'était même ce que vous appelleriez une religion. Nous devions arrêter cette menace, plus grande que tout ce que nous avions rencontrés jusqu'ici. Il s'en suivit une guerre sans merci, qui dura des siècles.

Le Premier Siècle, nous combattîmes le Fossoyeur en déployant toute la puissance dont nous disposions. Mais nos frères tombés au combat se retournaient contre nous, et devoir les tuer nous était insupportable, car le meurtre d'un Forerunner était inconcevable jusqu'ici.

Le Second Siècle, nous cherchâmes des solutions contre cet ennemi qui ne reculait pas, car chaque tué devenait ennemi, et il nous était impossible de le contrer. Nous découvrîmes un système solaire contenant une dizaine de planètes, toutes habitées par une espèce primitive, qui n'avait même pas atteint le neuvième palier. D'ordinaire, nous aurions aidé cette espèce à se développer, mais nous étions en guerre contre un ennemi incommensurablement puissant.
Nous avons commis un acte que nous n'aurions jamais cru possible de notre part : nous avons littéralement apprivoisé cette espèce, où plutôt mise en esclavage.
Un Bâtisseur du nom de Or'x Lartha avait eu une idée qui pouvait faire basculer la guerre en notre faveur : il voulait que l'on fasse de cette espèce des cyborgs nous obéissant au doigt et à l'œil. La solution semblait parfaite : il était beaucoup plus rapide et simple d'en faire des cyborgs que de fabriquer carrément des drones de combat. Et si le GrandNécro les infectait, nous pouvions à tout moment les faire s'autodétruire ou alors désactiver leur armement pour les rendre tout à fait inoffensifs. De plus, nous pouvions désormais rester à l'écart des combats, et que nous disposions d'une réserve de "soldats" inconnue du Parasite. Nous avons adopté cette solution. Et elle marcha très bien pendant une décennie, décimant et repoussant peu à peu l'infection. Nous nommâmes nos guerriers "Oclonites", mot qui signifiait espoir et victoire.

Nous entamâmes le Troisième Siècle alors que la guerre se présentait sous un jour favorable. Alors que nous croyions avoir remporté la guerre, tout s'effondra. Le GrandNécro, à notre grande surprise, avait réussi à perturber les systèmes bioniques des Oclonites avec une incroyable efficacité. Il avait dû y travailler pendant de longues années, et nous n'y avons vu que du feu. Les Oclonites se firent infecter, et devinrent méconnaissables, car le peu de matière organique qu'ils contenaient était entièrement infecté et déformé.
La guerre commença à prendre une envergure catastrophique, et les autres peuples ne nous étaient pas utiles car ils n'étaient pas assez puissants pour résister au GrandNécro... Nous dûmes retourner aux méthodes du Premier Siècle. Et notre civilisation commença à se décimer petit à petit.

Nous entamâmes le Quatrième Siècle. La guerre continuait, et nous commencions à disparaître un à un. De désespoir, nous dûment prendre une décision. Nous lançâmes alors le projet Halo. Vous connaissez le but de cette installation. Nous préférions voir s'éteindre toutes formes de vie sur un rayon de vingt-cinq mille années lumières que de laisser le Parasite nous consumer. En accomplissant cela, nous l'affamerions jusqu'à le faire disparaître. Mais il fallait détourner son attention pour pouvoir construire ces installations. Seul les Bâtisseurs les plus talentueux ainsi que la main d'œuvre minimum fut requise. Tout le reste des Forerunner, qu'ils soient enfants ou adultes, partirent lancer une énorme offensive, la plus grande que l'on ait jamais vue, contre le GrandNécro.
Cette armée fit le siège du Parasite, établissant un barrage impénétrable rapidement. A long terme, nous savions que cela ne résisterait pas. Mais chacun savait son destin scellé, et voulait faire gagner le plus de temps à l'Alero, nom donné aux constructeurs des Halo.

C'est au milieu du Cinquième Siècle que les Halo furent terminés. Tout était près. Mais avant de se lancer, Cylirion, membre de l'Alero, ralentit le projet, car il avait trouvé une solution pour que notre peuple ne s'éteigne pas complètement. Il imagina les Mondes-Boucliers, mondes artificiels entourés d'une sphère protectrice qui pouvait passer au travers du rayon destructeur des Halo. Il put en créer trois en un demi siècle. Le premier fut le Monde-Bouclier Onyx. Le second le Monde-Bouclier Graphite I et son jumeau, le Monde-Bouclier Graphite II.

Le Sixième Siècle commença. Le siège du GrandNécro commençait à se rompre. Il ne restait presque plus de survivants Forerunners. Moins d'un millier, contre au moins dix fois leur nombre. Les Halo furent activés à retardement. Rien ne pouvait plus les arrêter. Des vaisseaux vinrent chercher les survivants pour les emmener sur les Mondes-Boucliers. Ceux ci étaient d'ailleurs remplis d'Oclonites, qui nous serviraient de main d'œuvre une fois le GrandNécro disparu. Par miracle, ou par malheur, seulement un de nos vaisseaux fut détruit, emportant une centaine de nos frères dans la mort. Mais notre “chance“ ne dura pas plus longtemps. Le Parasite nous rattrapa, et détruisit Graphite II sans que nous puissions rien faire, réduisant d’un tiers les survivants. Il était prévu d'envoyer trois cent vingt-cinq personnes dans chaque Monde Bouclier.
Six cent cinquante restaient après l’extinction de Graphite II.
Le vaisseau qui devait mener à Onyx fut alors infecté, et les passagers le découvrirent à leur dépend seulement cinq jours après être partis.
Nous n’avons plus de nouvelles depuis. Nous apprîmes plus tard que personne n'habitait sur Onyx... Plus que trois cent vingt-cinq survivants. Tous réussirent à atteindre Graphite I. Et nous fûmes sauvés. Du moins le croyions nous. Un parasite s'était infiltré dans notre vaisseau et avait fait profil bas pendant le trajet. Il s'installa sur Graphite I sans que nous n’en sachions rien. Puis un an seulement après l'activation des Halo, il revint à la charge, et infecta les Oclonites. Ceux-ci massacrèrent les Forerunners. Nous étions cinq à avoir survécu.
Nous nous sommes retranchés et avons combattu le Parasite. Pendant des milliers et des milliers d'années, nous avons combattu sans relâche, n'osant pas sortir, si nous en avions l'occasion, de peur de ce qui rôde dehors. Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser notre peuple s'éteindre. Deux de nos compagnons sont mort depuis.

Maleoïd se tu enfin. Plus personne ne parla pendant de nombreuses minutes, John et Cortana assimilant ce qu'ils venaient d'entendre. Tout s'éclairait. Les Halo. Foutues installations, songea le Major.
- Bien, annonça Or'x Cylirion. Rypher, emmène nos invités dans une caserne, et profite-en pour leur faire visiter le bâtiment. Je compte en faire des alliés à part entière. Je compte quitter ce monde, et survivre.
- Nous vous y aiderons, dit solennellement Cortana. Coûte que coûte. Nous aussi devons sortir.
- Venez, dit Rypher de sa voix douce et féminine. Je vais vous faire visiter. Elle se dirigea vers la porte derrière la table, suivie du Spartan et son IA.
La porte s'ouvrit, laissant apparaître un décor incroyable...


Chapitre 5: Révélations

Une fois la porte franchie, le Spartan et son IA admirèrent la beauté de ce qui se trouvait autour d'eux. Ils se tenaient sur une gigantesque passerelle, toujours construite dans le même style architectural que la salle de réunion. Des parois transparentes, formant un tunnel cylindrique, laissaient deviner de la roche et par endroits de la terre. Ils étaient donc en profondeur. Mais ils firent à peine attention à cela, car au milieu de la passerelle s'élevait un dôme de cristal violet scintillant, montant jusqu'au plafond, puis se divisant en majestueuses tentacules enroulées et dispersées partout sur les murs. Une atmosphère violacée régnait en maître dans cette salle, éclairant les armures du Forerunner et du Major, qui paraissaient minuscules dans cette immensité. Le sol de la passerelle étant lui aussi transparent, on pouvait apercevoir ces cristaux s’étaler sur le sol, telle une plante grimpante trop grande.
- Ceci est notre plus grand et précieux trésor, annonça Rypher. Chaque cristal contient les derniers souvenirs d'un Forerunner décédé, et cela depuis l'aube des temps, bien avant ma naissance. Certains cristaux, ceux qui semblent vibrer, renferment plus que des souvenirs, ils renferment des savoirs importants acquis par les plus éminents Bâtisseurs qui n’aient jamais existé. Jamais nous n'abandonnerons ce savoir.
À la base, l'Arboïclàn, comme nous nommons cet ensemble de cristaux, était situé sur notre planète-capitale, dont le nom est intraduisible dans votre langue, mais qu'un peuple proche de votre espèce nommait Qyxa. Ce fut Cylirion qui transporta l'Arboïclàn sur Graphite I, dans le plus grand secret. Nous avons eu de la chance, si je peux le dire comme ça, que seul Graphite II fut détruit... Encore que j'ai appris qu'Onyx a subi le même sort mais dans d'autres circonstances, dit-elle avec un ton légèrement accusateur.
Cortana et son Spartan ne répondirent rien, écoutant respectueusement le récit de Rypher. Mais elle se tut, se plongeant dans la contemplation de la merveille qui les entourait. Ils arrivèrent au bout de la passerelle, bien trop tôt au goût de l'IA.
Ils suivirent la Forerunner dans un dédale de couloir et de hangars où s'entassaient toutes sortes de minerais et de tas de ferrailles, entourés d'instruments au profil étrange. Ils apprirent que s'était ici que l'on fabriquait les alliages destinés aux machines ou constructions des Forerunners. Puis au bout d'un certain temps, ils arrivèrent à un ascenseur gravitationnel qui les mena à la surface, d'après Ank'n Rypher, puis aux “quartiers résidentiels” selon les termes humains.
- Je vous offre cette salle comme vôtre, vous pouvez vous y reposer et y entreposer ce que vous voulez. Je vais retourner auprès de Maleoïd et Or'x Cylirion, il nous faut discuter de la suite des opérations. Embers viendra vous chercher une fois les discussions terminées. Puis elle partit d'un pas vif, la porte se refermant sur ses pas. Le Major s'assit sur une espèce de siège volant et observa la pièce. Elle n'avait rien d'exceptionnel, et à part l’architecture et les meubles curieux, c'était une spacieuse pièce à vivre.
- Curieux événements, dit simplement John, blasé comme d'habitude.
- On peut dire ça oui, soupira Cortana. J'ai appris énormément de choses dans le Partage que j'ai fait avec 686 Faulty Embers.
- Ainsi, il n'a pas fait que prendre ?
- Non, dans ce genre d'échange, plus on donne d'informations, plus on en reçoit inconsciemment de l'autre IA. On peut choisir de cacher certaines choses, mais alors le destinataire s'en aperçoit, et peut choisir lui aussi de cacher des informations. Nous l'avons joué à la loyale : J'ai tout simplement tout partagé, et j'ai tout appris de Embers. Notamment sur sa nature. Ce n'est pas vraiment un Moniteur, mais plutôt un essai. Ce fut le prototype des Moniteurs, et il avait de nombreux défauts. Il fut désactivé et "mis à la cave" après la construction de son jumeau plus parfait, notre cher 343 Guilty Spark. Il fut réactivé par Cylirion, mais les circonstances restent floues. Il a toujours un peu honte de sa condition. Il existe même un autre Moniteur ayant son matricule numérique. Mais au fil de la détention des Forerunner survivants, il fut amélioré, et est maintenant plus compétent qu'un Moniteur classique, ce qui n’est pas un mince exploit. Grâce à toutes les connaissances qu'il m'a offertes, ma capacité à stocker les informations a presque atteint son maximum. En un sens, cela me fait peur, car je ne pensais pas atteindre cette limite un jour...
- Puisque tu en es aux explications, peux-tu m'expliquer ce que signifient les mots devant les noms de nos hôtes ? Car certaines fois ils sont utilisés, mais pas tout le temps. Cela m'intrigue.
- Ce sont des titres, qui désignent leur place dans la société. Cylirion appartient à ce que l'on pourrait appeler la noblesse, alors que Rypher appartient à une classe moins prestigieuse. Seuls les proches se désignent sans leur titres, et on peut dire que quelques millénaires ont suffi à les rapprocher, répondit l'IA, avec une pointe d'humour.
- Et Maleoïd ?
- C'est un sujet un peu sensible. Normalement, on devrait l'appeler Rhar'x Maleoïd. Le titre des proscrits. Il fut une sorte de pirate dans sa "jeunesse", et un pillard très recherché. C'était une sorte de révolutionnaire qui voulait abolir les titres. Mais le hasard a voulu que son chemin croise la route de Rypher, et il tomba amoureux d'elle. Il abandonna la piraterie un an avant la construction des Mondes-Boucliers. Aujourd'hui, ses camarades ne l'appellent plus que par son nom. Ce système de titre fut d'ailleurs...
- Stop ! Je te connais, tu ne peux pas t'empêcher d'en raconter plus que ce qu'on te demande. Et je ne suis pas du genre à écouter tes cours pendant des heures…
- Vous êtes incorrigible, John. Rien ne vous étonne. C'est peut être ça que je trouve attachant chez vous...
À cet instant, la porte s'ouvrit, laissant apparaître Embers.
- Mes maîtres ont fini de délibérer. Nous vous attendons dans la salle de réunion, pour vous faire part de nos projets. Je vais vous guider.

Les Forerunners les attendaient dans la salle, autour de la table. Dès que le Spartan fut installé, Cylirion prit la parole.
- Je vais aller droit au but. Nous espérons atteindre l'épave de votre frégate pour en prélever les éléments qui pourraient nous servir dans la construction d'un vaisseau qui nous sortirait de là. Car Graphite I étant une planète artificielle, elle ne contient pas de ressources naturelles, et nous n'avons pas les pièces pour fabriquer un vaisseau. Tous les entrepôts contenant des matériaux susceptibles de nous aider se trouvent sous contrôle du GrandNécro.
- Voici un plan de la face de la planète sur laquelle nous nous trouvons, reprit Maleoïd en affichant un hologramme sur la table. Nous ne contrôlons que deux structures, celle où nous nous sommes, fit-il en montrant un point situé au nord de la chaîne de montagne principale, et une usine d'assemblage, située à environ six kilomètres d'ici. Le lieux de votre crash se trouve à peu près... ici, montra-t-il, à une trentaine de kilomètres du quartier général.
- Et une fois là bas, comment comptez-vous retirer la matière qui vous convient ? demanda Cortana. Nous pouvons aussi essayer de lancer un appel de détresse à une de nos colonies.
- Pour l'appel de détresse, nous y avons pensé, mais nous doutions que l'appel porte assez loin pour être transmis. Quand à la manière dont nous allons nous y prendre, elle est très simple : nous allons arracher l'épave des mains du Parasite, fortifier la position, et la tenir le temps que nous ayons pris ce que nous voulions.
- Et comment nous y rendrons-nous ? demanda John.
- Grâce à nos véhicules de combat. Nous ne sommes pas totalement dénués de ressources, dit doucement Rypher, visiblement amusée.
- Tout cela me paraît bien. Quand partons-nous ? demanda Cortana.
- Tout de suite, répondit Cylirion.
- Menez-nous donc aux véhicules. J'aimerais bien y jeter un coup d'œil.
- Suivez moi, annonça Maleoïd. Nous prendrons ce téléporteur qui nous transportera au hangar.
Le Major suivit le Soldat, qui alla se placer sur un glyphe étrange incrusté au sol. Une fois que tout le monde fut dessus, Rypher tapota quelque chose sur sa sorte de bracelet. Il y eut une légère vibration, un sentiment bizarre traversa le Spartan, et il se retrouva devant un énorme hangar où reposaient des machines impressionnantes. Cylirion s'approcha de l’une d’entre elles en disant :
- Ah, voici mon véhicule préféré !
Puis il le décrivit à l’humain...


Chapitre 6 : Le chemin du péril

Quelque part, près d'une épave de vaisseau...
« Venez... Venez... Je vous attends... Vous ne pourrez plus vous échapper... LEVEZ VOUS, PARASITES ! L'HEURE A SONNÉ ! LIBÉRONS CETTE IMMONDE PLANÈTE DE SA DERNIÈRE TRACE DE VIE ! »

Le Major s'installa à la tourelle du Firehawk. Ce véhicule noir, au profil gracieux et allongé, comportait quatre places : un conducteur devant; deux artilleurs sur les côtés, chargés de laminer à courte portée tout ennemi s'approchant de trop près, protégés par un globe de matière transparente extrêmement résistant; et un artilleur lourd à l'arrière, qui se sert de sa tourelle composée de quatre canons à munitions thermiques à haute portée. Il se déplace grâce à l’antigravité, ce qui n’est pas surprenant.
Jolie bête. Cylirion lui avait expliqué que c'était le plus commun à l'époque de leur Grande Guerre. Il lui avait aussi dit que la tourelle se maniait comme celle d'un Warthog, sauf que l'on pouvait s'aider des écrans situés sous les commandes pour alterner le mode rafale/obus, ainsi que la désignation de cible, et tout un tas d'inventions meurtrières. C'est Cylirion qui conduisit le Firehawk, Maleoïd et Rypher préférant prendre deux motojets au nom imprononçable, qui pouvaient atteindre une vitesse ahurissante et découper n'importe quoi avec leurs lames à haute énergie dépliables.
Quand à Embers, il prit un véhicule ressemblant fortement à celui qui avait "capturé" John. Apparemment, le Moniteur avait incrusté un dispositif de communication sécurisé dans le casque du Spartan pour qu'ils puissent communiquer même à une très grande distance. Puis Maleoïd annonça le plan.
- Tenez vous prêts ! On sort en trombe du bâtiment, les armes de protections nous déblaieront le passage de la nuée de Parasite qui fait le siège. Ça ne durera pas longtemps, alors faites vite. Évitez le contact, mais ne vous désengagez pas : il faut arriver le plus vite possible vers la frégate crashée pour prendre les Parasites par surprise. Le temps que le GrandNécro donne l'alarme, nous serons passés. Compris ?
- Affirmatif ! répondirent-ils en cœur.
- Bien. Embers, quand tu veux.
La porte du hangar s'ouvrit, le bruit de l'ouverture couvert par ceux des tirs de barrages devant l'entrée. Maleoïd donna le signal, et tous partirent plein gaz vers la sortie. Il y avait des milliers de Parasites grouillant devant les portes, se faisant littéralement déchiqueter par les tirs de protection du bâtiment. Une grosse brèche s'était créée, laissant le passage aux Forerunners, Humain et IA. La plupart des Parasites étaient visiblement des Oclonites, les mêmes qui avaient attaqués le Major dans l'armurerie. Mais il remarqua aussi certains Parasites différents, sans aucune partie robotique, plutôt chétifs mais dotés de vilains dards dégoûtant de venin. Ils avaient passé la première vague d'ennemis, mais d'autres affluaient pour ce jeter sur les véhicules pourtant à pleine vitesse. Les deux motojets arrivèrent à une vitesse époustouflante et taillèrent les Parasites en tournant autour du Firehawk et du corps bionique du Moniteur, qui courait à grandes enjambées, aidé par un propulseur dans son dos. Les motojets tailladant en pièce leurs ennemis, bien peu parvenaient à portée de tir du Major. Mais certains réussissaient à passer cette ronde meurtrière. Le Spartan pilonna alors les Parasites. Il fut étonné de voir la puissance de sa tourelle : elle transperçait comme du beurre les ennemis, et l'endroit de l'impact les brûlaient manifestement de l'intérieur.
Mais tout à coup, des Parasites au profil étrange sortirent de terre en faisant d'énormes bonds, espérant ainsi transpercer les véhicules. Mais Faulty Embers semblait savoir exactement d'où ils allaient sortir, et les accueillait avec un énorme marteau de guerre dont les bords étaient pourvus de concasseurs aux dents lugubres qui tournaient furieusement. Les adversaires se faisaient broyer sous la puissance dévastatrice de l'arme. Cylirion semblait lui aussi savoir où les Parasites de galeries sortaient, car aucun n'atteignait sa cible. Certains Occlonites faisaient rencontre avec le pare choc du Firehawk, qui semblait être aussi très efficace.
Il en arrivait sans interruption, de tous les côtés. Le Major mitraillait en continu partout à la fois, lâchant un ou deux obus s’il le pouvait pour enrayer l'attaque.
- Ils sont beaucoup trop ! cria Cortana. Et la moitié n’est pas des Oclonites ! Comment est-ce possible ?
John ne répondit pas, bien trop concentré à ne pas laisser un espace aux monstres pour l'attaquer. Ils reculaient, il allait réussir...
Un terrible rugissement retentit, et une énorme bête chargea le véhicule de Cylirion et du Spartan. Celui-ci tourna directement la tourelle sur sa tête et lui fit don d'une rafale meurtrière de munitions thermiques. Mais à sa grande horreur, la sorte de carapace qui le recouvrait semblait le protéger des tirs ! La bête fit un bond gigantesque, masquant les soleils qui éclairaient le Spartan. Le temps semblait suspendu. Le monstre n'était pas affecté par les tirs de John, qui étaient maintenant à bout portant. Puis il s'écrasa sur le Major, l'éjectant hors du véhicule. John fit une roulade en touchant le sol, se relevant immédiatement en dégainant son fusil à pompe qu'il avait gardé depuis l'armurerie. La bête chargea une nouvelle foi, et sauta sur le Spartan. Celui-ci eut peur pour la première fois de sa vie. Il sentait son IA horrifiée, incapable de parler. Mais au dernier moment, Embers fit un impressionnant plaquage au monstre. Il lui retomba sur le ventre et lui asséna un violent coup de marteau, faisant voler en éclat la même armure qui avait résisté aux tirs thermiques, et tuant le monstre sur le coup. Le Major tua trois Oclonites qui voulaient l’attaquer, lorsqu'il vit une motojets foncer vers lui. Dans son casque, il entendit Maleoïd ordonner :
- Votre main !
Le Spartan leva la main, et le Forerunner fit une impressionnante vrille, découpant les Parasites et prenant John au passage, qui dut supporter le choc. Puis Maleoïd projeta le Major sur le Firehawk qui fit un dérapage fauchant ainsi trois créatures. Le Spartan s'agrippa au rebord du véhicule et remonta à la tourelle. Il attendit que son armure finisse de remettre son rythme cardiaque à la normale, puis il reprit son travail de mort.
- Nous sommes à cinq kilomètres de l'objectif ! On va sortir de cette plaine infestée dans quelques minutes ! Tenez bon ! cria Cylirion à travers le canal de communication.
- Cylirion, le Ravin au Lipras ! l’interpella Rypher.
- Parfait ! On va les semer ici ! Spartan 117, arrêtez de faire feu à mon signal et tirez un obus sur la coordonnée 422-747 !
- Reçu !
Ils s'engagèrent alors dans un profond canyon effrité, une horde de Parasites à leur trousse.
- MAINTENANT ! hurla le chef Forerunner.
Le Spartan fit feu à l'endroit indiqué. À peine l'obus explosa-t-il qu'une énorme déflagration retentit, faisant s'écrouler une partie de la paroi du canyon, bouchant l'entrée derrière eux et bloquant le passage temporairement à leurs ennemis.
- Ça fait parti des sabotages que l'on a fait dans le dos de l'ennemi ! dit Rypher en répondant à la question muette de Cortana.
- Parfait ! Il reste maintenant une dernière étape : prendre par surprise les quelques Parasites qui gardent le vaisseau, on les massacre et on fortifie la position, annonça férocement Maleoïd.
Cinq minutes plus tard, il aperçurent de la fumée qui se dégageait des hauteurs : la carcasse de l'Aube de l'Espérance.
- On va la contourner et les attaquer depuis le haut, dit Maleoïd avant de bifurquer sur la gauche.
Le paysage était passé de plat à montagnard. Ils arrivèrent enfin sur un affleurement rocheux surélevé par rapport à l'épave et l'observèrent de haut.
- Les "quelques Parasites" tu disais ? souffla John en souriant sous son casque. En dessous d'eux, une véritable armée de Parasites se tenait prête au branle-bas de combat, telle une marée vivante, macabre et frissonnante...


Terminal 1

Moniteurs:

Chaque Moniteur a un nombre devant son nom souvent un 7 exposant quelque chose ou le double de cet exposant.
Son nom est composé de 2 mots :
=> Un mot tel que Spark(Etincelle), Testament(Testament), ...
=> Un adjectif comme Guilty(Coupable) ou encore Offensive, .... Bien souvent un mauvais sentiment.
Noms de Moniteurs connus:
- 049 Abject Testament (Installation 03)
- 343 Guilty Spark (Installation 04)
- 2401 Penitent Tangent (Installation 05)
- Cold Storage Moniteur (Installation 05)
- Adjudant Reflex
- 032 Mendicant Bias
- Offensive Bias
- 686 Ebulient Prism
- 686 Faulty Embers (Instalation Graphite I)*


Terminal 2*


Les Forerunners:

Chaque Forerunners à une sorte de position, de titre, qui détermine son pouvoir et sa renommée dans la société.
Ūr'. : Haute Personnalité
Or'. : Noble
Ank'. : Bourgeois
Kal'. : Majorité
Lįp'. : Jeune.
Rhar'. : Proscrit

On reconnait le sexe d'un Forerunner grâce à la lettre qu'il porte devant son titre.

...'x pour un homme,
...'n pour une femme.

=> On ne peut déterminer le sexe d'un Forerunner qu'une fois l'adolescence passée.


Terminal 3

La société Forerunner est organisée en rangs.


  • Manipulateur - Forerunner adolescent
  • Ingénieur - Rang le plus bas, entretiennent et réparent les bâtiments
  • Soldat - Combattants, chargés de maintenir l'ordre
  • Biothechnicien - Experts en Biologie et Médecine
  • Mineur - Rang le plus commun, récupèrent les trésors à l’intérieur des mondes colonisés
  • Bâtisseur - Le rang le plus élevé, construisent les bâtiments
Cérémonies :
Les Forerunners sont quasi-immortels : ils ne peuvent mourir que par accident ou lors des rares guerres, leurs combinaison les immunisant aux maladies.

Lorsqu'un Forerunner meurt, des cérémonies complexes sont ordonnées en fonction de son rang. L'armure préservant durant quelques heures les schémas mentaux les plus récents de son occupant, les derniers fragments de souvenirs d’un Forerunner sont extraits. Cette essence réduite (un fragment spectral de personnalité et non un être entier) est placée dans un Durance (sorte d'urne funéraire pouvant durer plus d'un demi-milion d'années.). Le corps est ensuite immolé par le feu dans une cérémonie solennelle à laquelle seuls les proches peuvent assister. Un fragment de plasma de l’immolation est préservé par le Maître de la Bure qui le mettait en sécurité avec l’essence dans le Durance. Le Durance était ensuite remis aux membres proches de la famille du Forerunner décédé, qui devaient alors s’assurer qu’il ne serait jamais profané.


(source : WikiHalo)



Terminal 4


Les robots et véhicules Forerunners.

Executeur :

. But : La lutte contre les grandes invasions de Parasites.
. Armement Primaire : Needler Lourd.
. Armement Secondaire : Mortier Anti-véhicule.
. Armement Tertiaire : Laser invisible (seulement après avoir ses lance-missiles et les deux canons Needler détruits).
. Défense : Boucliers Frontaux d'énergie.
. Taille : Massif.
. Apparence : Gros drone volant, corps plat horizontal, pinces situées à l’arrière, armement articulé à l’avant.

Sentinelle :

. But : conçue spécialement pour tuer ou contenir les Parasites.
. Armement : Laser.
. Défense : Boucliers d'énergie.
. Taille : Petit.
. Apparence : intelligence artificielle limitée, drones aérien, volant de façon semi-stationnaire, corps plat vertical, petites ailes sur le côté, laser situé en dessous de son œil.

Constructeur :

. But : réparer et construire les bâtiments.
. Armement : Aucun.
. Défense : Faible bouclier à énergie.
. Taille : Petit.
. Apparence : intelligence artificielle limitée, drones aérien, volant de façon semi-stationnaire, corps plat vertical, minuscules ailes sur le côté, corps séparé en deux relié par une fine lame.

(source : WikiHalo)

Firehawk
* :

. But : Véhicule de combat
. Armement primaire : Tourelle lourde à munitions Thermiques PR6 et Obus Thermiques.
. Armement secondaire : Deux tourelles laser frontales.
. Défense : Bouclier à énergie, châssis renforcé.
. Taille : Normal.
. Apparence : Ovale allongé, mi-toit aérodynamique, quatre places, plateforme 360° à l’arrière pour la tourelle lourde. Antigrav.

Motojet Krshyqulk*:

. But : Véhicule de combat
. Armement primaire : Lames énergétique frontales dépliables, deux mètres d’envergure.
. Armement secondaire : Petites mitrailleuse à plasma.
. Défense : Boucliers à énergie, châssis renforcé.
. Taille : Fin.
. Apparence : Longue et fine, position allongée, toit nacré renforcé aérodynamique qui recouvre la tête et le dos du conducteur, propulseur à l’arrière, lames sous le conducteur eu niveau des coudes, mitrailleuses au nez de l’appareil.

Exo-Armure CC Moniteur* :

. But : fournir un corps mobile aux Moniteurs, véhicule marcheur axé corps à corps, renforce la puissance de destruction des Moniteurs
. Armement primaire : Marteau Concasseur énergétique.
. Armement secondaire : double canon IEM/Inferno.
. Défense : Puissant bouclier à énergie, corps renforcé.
. Taille : Grand.
. Apparence : Forme vaguement humanoïde, sans tête, le Moniteur se place dans le torse, les bras sont au niveau du Moniteur, longues jambes bioniques, poitrine qui peut se tourner à 360°, propulseur au dos.

Irisaon* :

. But : Transport de troupe hautement sécurisé et véloce.
. Armement primaire : Deux Mitrailleuses HF/P22 à munitions thermiques au nez du véhicule.
. Armement secondaire : Tourelle Lourde à Fission WmS ou Mitrailleuse lourde à diverses munitions ou Canon tracteur/destructeur. => A l'arrière de l’appareil.
. Défense : Blindage lourd
. Taille : Long et fin.
. Apparence : Gros réacteur triangulaire à l'arrière, ailes repliées vers l'avant et légèrement incurvées, cockpit à l'avant relié au véhicule grêce à un petit "cou".

Syzaq* :

. But : Transport rapide, attaques éclair, éclairage.
. Armement primaire : Deux mitrailleurs lasers à l'avant du véhicule.
. Armement secondaire : Aucun, mais un passager peut facilement utiliser son arme.
. Taille : Petit et fin.
. Défense : Blindage léger.
. Apparence : Moto à deux roues, formes épurées et arrondies, six petits réacteurs de type VA situés à l'arrière, deux places l'une derrière l'autre, vitre triangulaire incurvée.

* Toutes les informations ou terminaux marqués d'une étoile rouge sont une pure invention de ma part.

Histoire Partie 2 : Ici...

Histoire Partie 3 : Par là !

Histoire Partie 4 : Clic me !


Dernière édition par Erydrim le Jeu 28 Fév 2013 - 22:48, édité 114 fois (Raison : Ajout de chapitres.)
avatar
Erydrim
Écrivain
Écrivain

GamerTag : Erydrim
Messages : 1120
Date d'inscription : 12/06/2011
Âge : 21
Réputation : 133
Talent : Être maudit par le multi.
Halo favori : Halo Reach
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par LeatherFace le Lun 13 Fév 2012 - 11:43

J'adore ta fanfics Erydrim super histoire
COntinu comme ca

___________________________
avatar
LeatherFace
Caporal
Caporal

GamerTag : Psycho1417
Messages : 165
Date d'inscription : 18/12/2010
Âge : 23
Réputation : -3
Talent : Mods PC et heu .......

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par jomacestmoi le Mer 15 Fév 2012 - 23:14

Génial ! je me régal en lisant ta fanfic je suis fan mais pas un fada de toutes les informations halo mais j'aime bien le principe

Bonne continuations et inspiration !

___________________________
moniteur
moniteur
moniteur
moniteur
moniteur
moniteur
moniteur

jomacestmoi
Recrue
Recrue

GamerTag : joma99
Messages : 4
Date d'inscription : 06/02/2012
Âge : 34
Réputation : 0
Talent : Souvent dispo pour faire des trucks impossible sur halo ( Vidmaster,défi de 3h ect...) :)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Erydrim le Jeu 16 Fév 2012 - 11:20

Merci à vous Smile

___________________________
avatar
Erydrim
Écrivain
Écrivain

GamerTag : Erydrim
Messages : 1120
Date d'inscription : 12/06/2011
Âge : 21
Réputation : 133
Talent : Être maudit par le multi.
Halo favori : Halo Reach
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Erydrim le Sam 17 Mar 2012 - 18:44

MàJ : Ajout du Chapitre 13 !

Excusez moi de ma longue absence, mais mon temps libre s'était bien réduit, avec les partiels notamment
Bref, maintenant les prochains chapitres vont arriver plus vite...

Enjoy

Edit : Je vient de voir le message de début dans mon premier post, désolé Lu' d'induire mes lecteurs en erreur quand à la place des Forerunners dans Halo 4 ^^

___________________________
avatar
Erydrim
Écrivain
Écrivain

GamerTag : Erydrim
Messages : 1120
Date d'inscription : 12/06/2011
Âge : 21
Réputation : 133
Talent : Être maudit par le multi.
Halo favori : Halo Reach
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par B-17fr le Dim 18 Mar 2012 - 8:35

elle est génial ta fan continue. Par contre tu dit avoir inventer les floods tireurs ? il me rappelle ceux de H3

___________________________


Acheter vos microsoft point et vos codes xbox lives sur ce site via votre forfait telephone Wink

Ceci n'est pas contre les Italiens mais ils disent Fuck beach XD
avatar
B-17fr
Artilleur
Artilleur

GamerTag : B1779
Team : Darkness
Messages : 329
Date d'inscription : 26/03/2011
Âge : 20
Réputation : -19
Talent : Être totalement inutile...
Halo favori : Halo 3
Domaine favori : Tricks & EE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Erydrim le Dim 18 Mar 2012 - 9:32

Merci ^^
Pour les Tireurs, ils se différencient des Cracheurs, ceux que tu peux voir dans H3. Les Tireurs sont spécialisés dans le tir de précision, et ont une très bonne vue nocturne et diurne. Ils sont aussi plus agiles que les Cracheurs.
Pour plus d'info, regarde le Terminal 5 de la deuxième partie de ma fic, ça te dis tout sur les floods Wink

___________________________
avatar
Erydrim
Écrivain
Écrivain

GamerTag : Erydrim
Messages : 1120
Date d'inscription : 12/06/2011
Âge : 21
Réputation : 133
Talent : Être maudit par le multi.
Halo favori : Halo Reach
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Erydrim le Mar 24 Avr 2012 - 22:15

MàJ : Ajout du Chapitre 14 ! Le Terminal 7 devrais suivre dans la semaine.

Hé ben, il m'a bien posé des problèmes ce chapitre ! Pas au niveau de l'écriture, mais au niveau de la publication

J'écris quasiment tout le temps mes chapitre sur mon Ipod, et là, dès que je l'ai terminé, ma livebox tombe malade et décide de faire la grève pendant 5 jours... Puis dès que j'ai de nouveau internet, je me rend conte que je ne peux plus envoyer de mails Du coup, je me suis tapé la recopie de mon Ipod à Word... .__.

Bon, sinon au niveau de la fic, elle approche à son terme, encore trois chapitre environ. Et je ne l'ai jamais annoncé, mais j'avais prévu depuis le début de faire un autre Halo 4 : ********** ! L'équivalent de Halo 3 : ODST, une sorte d'extension. Cette fic se déroulera en parallèle de l'histoire du Major et mettra en scène...



*Coupure de courant*

Ah, l'électricité, enfin.
Je voulais aussi dire que j'ai prévu aussi de faire une trilogie (sans compter les "extensions"), même si je n'ai rien de précis pour l'instant, sauf pour l'intrigue de Halo 5.

Voilà, trève de révélations, et bonne lecture !

___________________________
avatar
Erydrim
Écrivain
Écrivain

GamerTag : Erydrim
Messages : 1120
Date d'inscription : 12/06/2011
Âge : 21
Réputation : 133
Talent : Être maudit par le multi.
Halo favori : Halo Reach
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Lunaramethyst le Jeu 26 Avr 2012 - 21:08

Sachant que la seule issue possible est l’extraction de Rypher ou de Embers, basée sur un signal de détresse défectueux, le Spartan n’était pas optimiste.

Bouh, le temps qui change en milieu de phrase ! J'ai également repéré un point d'interrogation qui se baladait sans avoir à être là.


Mais je n'ai rien à redire à part ça. Rythme très entraînant, et surtout, une appropriation de l'univers vraiment brillante ! J'ai hâte de voir la fin !

___________________________

avatar
Lunaramethyst
Légende
Légende

GamerTag : Solaramethyst
Messages : 4271
Date d'inscription : 25/08/2009
Âge : 24
Réputation : 472
Talent : Archiviste de l'univers Halo
Halo favori : Halo 3
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Erydrim le Jeu 26 Avr 2012 - 21:14

Merci, j'ai corrigé tout ça et mis dehors cet immonde point d'interrogation qui avait fait son nid sur mon point... Smile


___________________________
avatar
Erydrim
Écrivain
Écrivain

GamerTag : Erydrim
Messages : 1120
Date d'inscription : 12/06/2011
Âge : 21
Réputation : 133
Talent : Être maudit par le multi.
Halo favori : Halo Reach
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Forerunner le Dim 20 Mai 2012 - 19:58

Tout d'abord, très bon début, j'ai adoré ! Mais ce qui est assez marrant, c'est que dans Halo, Jhon ne parle quasiment jamais et dans ta Fanfic, il parle quand même beaucoup ! Wink

___________________________
Fairy Tail !
avatar
Forerunner
Caporal
Caporal

GamerTag : I MhIthyK I
Messages : 186
Date d'inscription : 07/01/2012
Âge : 21
Réputation : -11
Talent : Réfléchis avant d'agir...
Halo favori : Halo 3
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Halo 4 : Forerunner Partie 4

Message par Erydrim le Mer 27 Juin 2012 - 21:06

MàJ, ajout du Chapitre 14 , Terminal 7, ainsi que des mises à jour dans le Terminal recensant les véhicules (Edit : Terminal déplacé dans la deuxième partie de l'histoire)

Excusez moi de cette longue absence entre mon dernier chapitre et celui-ci, j'étais monstrueusement occupé, dans divers projets, j'ai donc fait un petite pause sur la Fic et les Analyses...
Mais je reprend dès à présent ! :D

Ah oui, un truc important : Je fait une 4eme partie de l'histoire puisque l'ancien post était trop grand :3

Histoire partie 4 :


Spoiler:


Chapitre 15 : Au cœur du nid


« - Commandant ! Commandant ! On approche du signal... Mais quelque chose cloche.
- Comment ça ?
- Un puissant champ magnétique provoque des interférences dans nos capteurs, et plus on se rapproche, pire c'est...
- Identifiez-moi la source de ce champ, j'ai un mauvais pressentiment...»

- Aube en vue, annonça l'IA de l'Irisaon.
Celui-ci volait au dessus d'une chaîne de montagnes escarpée couverte d'une très dense forêt. Les Soleils étaient maintenant tous levés et éclairaient de mille feux la paroi du vaisseau. En son sein, un Moniteur, deux Forerunners, un Humain et son IA tenaient conseil.
- Je vous dis que je ne connais pas l'origine exacte de ces runes et de ce métal régénérateur, mais je sais qu'ils appartenaient à une espèce disparue depuis des temps immémoriaux, peut-être même avant l'apparition des Forerunners...
Cylirion tentait en vain de résoudre certains mystères avec les autres passagers de l'Irisaon, à peine remis de ces éprouvantes journées.
- Mais que font ces choses sur la planète qui soutient Graphite I ? demanda Cortana.
- Il me semble que c'est justement pour ça qu'une forteresse se tenait là avant son abandon lors de la Grande Guerre contre le GrandNécro. Si seulement on avait nos Auxilias, on pourrait fouiller dans nos archives...
- Nous sommes arrivés à destination, remarqua Embers.
Rypher retourna prendre les commandes manuelles et enclencha la manœuvre d'atterrissage.
L'épave avait vraiment changée. Elle tenait maintenant plus de la forteresse que d'une carcasse de vaisseau abandonné. Des Sentinelles patrouillaient, vigilantes.
Le Spartan remarqua même divers armements situés un peu partout et prêts à tirer. Le Parasite avait raté sa chance de prendre l'épave, songea-t-il...
Des espèces de petits pylônes sortirent du sol et attirèrent l'Irisaon, visiblement grâce à un champ de force magnétique, et le stabilisa sans aucune saccade.
Les guerriers sortirent en silence et se dirigèrent vers l'armurerie, devenue leur centre d'opération.
Un fois dans la salle, le Moniteur, qui avait laissé son exo-armure dans un hangar nouvellement construit, voleta dans la salle pour aller vérifier un panneau de contrôle parcouru de rainures vertes, pourvu d'un écran holographique.
- Alors, comment s'est déroulée ta mission pendant nos péripéties ? demanda Cylirion à Rypher.
- J'ai cherché partout, mais je n'ai trouvé absolument aucune trace de Maleoïd. Il s'est littéralement vaporisé.
- Et bien ce n'est pas notre cas, lança le Forerunner.
Il lui conta la découverte du fragment de casque appartenant au guerrier.
Ils furent interrompus par le Moniteur qui s'arracha à la contemplation de l'hologramme et annonça :
- Rypher, votre analyse est terminée, mais il n'y a malheureusement rien d'intéressant.
La Forerunner marcha en direction du panneau et se figea devant son contenu.
Le Major s'approcha, intrigué, mais renonça à décrypter les glyphes et autres formes animées qui semblaient constituer l'alphabet Forerunner. Cependant, un détail retint son attention, dans le coin de l'écran : il semblait y avoir une représentation de l'anatomie humaine, plus précisément de l'irrigation sanguine du cerveau.
- Merci Embers... Pourrais-tu aller superviser la réparation de nos véhicules ?
- Tout de suite, répondit-il dans un clignement lumineux.
- Qu'est-ce ? demanda Cylirion en s'approchant à son tour.
- Les résultats d'une analyse que j'ai lancée avant notre départ vers le QG pour amener les Constructeurs à l'épave. Une analyse du poison qui déchirait le Spartan John 117 après son combat contre le Synapse.
- Et cela n'a rien donné ? demanda Cortana, une pointe de déception dans la voix.
- Bien au contraire, elle nous à révélée deux choses : la nature du poison... Et l'emplacement du Pondeur.
Un silence abasourdi plana quelques instants dans l'armurerie, avant que John ne prenne brièvement la parole :
- Et c'est ça que 686 Faulty Embers trouve sans importance ?...
- Et bien, fit Cylirion visiblement gêné, c'est la cause principale de son ancienne désactivation et de sa mise en sommeil mécanique... Lors de sa conception, une grave erreur de programmation a été faite. Au lieu de considérer le Parasite comme une priorité, il estime que ce sont des choses d'une importance plus que triviale. Nous n'avons jamais réussi à réparer cette défaillance, sous peine de voire le Moniteur se détruire si la moindre erreur est commise.
- Je comprends mieux pourquoi notre Partage était si avare en informations concernant le Fossoyeur et sa progéniture...
- Venons-en au fait, trancha la Biotechnicienne. Tout d'abord, le poison n'était étrangement pas destiné à tuer, mais à envoyer des impulsions électriques très particulières depuis votre sang dans un seul but : faire passer à votre cerveau un message. Je n'avais jamais rien vu de tel... Jusqu'à présent.
- Je me souviens parfaitement de mon "rêve", dit le Major. Je pense que c'est le Fossoyeur qui me parlait, même si sa voix n'était pas la même que celle sur les Halo. Il disait... Qu'il serait bientôt libre. Qu'il se vengerait. Et que le Portail s'ouvrirait...
Après quelques instants songeurs, Cylirion déclara :
- Il nous faut absolument découvrir ce qu'est ce Portail. Il revient beaucoup trop souvent à mon goût.
- Et enfin, l'analyse révèle une chose très importante. Au milieu des substances communes que le GrandNerco utilise régulièrement, il injecte généralement un méta-poison spécifique, ce qui donne la puissance et forme les réactions chimiques du produit. C'est comme une signature qu'il ne peut retirer, car même un métabolisme de son envergure est incapable de produire deux méta poisons différents. Or, celui-ci est très étrange. Et c'est surtout un de ses composants qui nous intéresse : il contient de l'énergie hélio-artificielle. En clair, l'énergie d'un soleil artificiel.
- Le Pondeur de situe donc à la source d'un des soleils artificiels de Graphite I, siffla Cylirion. Reste à trouver lequel des sept.
Le Spartan repensa au Soleil "abîmé" qu'il avait aperçu lors de son départ vers la source d'énergie.
- Je sais où il se trouve, annonça-t-il, un rictus se dévoilant sous son casque...

Le Spartan était confortablement installé dans le cockpit de son tank, jonglant avec les hologrammes de contrôle et laissant Cortana gérer la moitié de la conduite via la minuscule boule qu'il maintenait au creux de sa main.
Il était à bord d'un puissant véhicule, tout droit sortir de l'Usine. Les Forerunners avaient convenu qu'il fallait utiliser l'artillerie lourde pour cette attaque très dangereuse.
Le profil aquilin, le véhicule avait une forme triangulaire. L'avant qui constituait la moitié de sa taille totale se terminait en deux croissants de Lune séparés, légèrement incurvés vers le bas. Sur les bords de ces deux branches, une dizaine de Sentinelles étaient incrustées à intervalles réguliers dans le blindage, pouvant servir de tourelle fixe mais ayant tout de même la capacité de se détacher pour reprendre leur fonction initiale. Un énorme canon à fission situé sur la droite du cockpit pointait vers le ciel, menaçant. Le véhicule noir lustré à antigravité avançait fièrement dans les marais que les guerriers traversaient actuellement. Le Major, escorté d'un Irisaon et du Moniteur, progressait vers sa destination : L'Ryoth Sentrom, une des sept structures-générateur qui parsèment Graphite I et alimentent non seulement un des Soleils artificiels mais aussi un septième de la planète en énergie.
- *Attention, c'est derrière cette colline marécageuse, dit Cylirion à travers le canal vocal. Je pense que le Pondeur de situe à l'intérieur de la structure. Vous devrez pilonner des points bien précis de la tour John, que je vous indiquerais sur votre ATH de commande. Nous vous protègeront lors de la riposte, mais en aucun cas vous devrez vous détourner de votre cible ! Je veux que cette structure s'effondre sur cet immonde parasite.*
- *Compris. Je...*
Il ne finit pas sa phrase, bouche bée devant l'horrible spectacle qui s’offrait à ses yeux, en face du sommet de la colline où il se tenait.
Ce n’était pas le brusque changement de paysage qui coupait le souffle du Spartan, mais bien la structure qui se tenait en face de lui, et surtout le Pondeur.
Il était si gros qu'il avait fusionné aux parois de la tour, telle une articulation visqueuse agitée de spasmes... On aurait dit un énorme sac parasitaire, pourvu d'un titanesque orifice qui pointait vers le bas et touchait le sol, parsemé de millier de tentacules difformes. On voyait des centaines des gigantesques yeux globuleux laiteux ponctuer comme des boutons le dessus de ce qui semblait être sa bouche.
Et sans parler du sol, qui semblait vivant tellement les parasites pullulaient en sa surface, et sans doute aussi en profondeur.
- *Sacré bestiaux. Je pense que ce ne sera pas nécessaire de faire écrouler la tour Cylirion, il en fait partie intégrante...*
- * Je n'aurais jamais pensé qu'il puisse atteindre cette taille, siffla-t-il. Tirez lui sur sa tête, ou du moins dans la zone près des yeux... Ils nous ont repérés ! Faites feu, maintenant ! Rypher, prépare toi...*
Le Major synchronisa les commandes de mise à feu à l'aide de Cortana sur sa cible et enclencha la phase de tir. Le véhicule vibra tandis que le canon chargeait son tir, émettant des éclairs ocre de plus en plus lumineux.
Les Forerunners et le Moniteur chargèrent à ce moment là pour éloigner la horde qui convergeait vers le Spartan. Ils entrèrent en contact avec l'ennemi en même temps que la décharge du canon du tank se relâcha.
Un éclair aveuglant traversa en quelques dixièmes de secondes l'espace qui séparait le canon du Pondeur et le frappa en plein dans un amas d'yeux. Le tir vaporisa tous les organes touchés et fit éclater les autres proches de la zone d'impact. Il creusa un profond sillon dans la peau gluante du Pondeur mais ne la perça pas.
On terrible grondement très grave sortit des entrailles du monstre. Celui-ci dégobilla une avalanche d'œufs qui semblèrent donner naissance à divers parasites en pleine forme, qui s'empressèrent de rejoindre leurs congénères dans la bataille.
- Continuez John, éliminons cette odieuse créature !
Il ne se le fit pas dire deux fois et enclencha une série de tirs dirigés au même endroit.
L'Irisaon de Rypher et Cylirion pilonnaient les parasites au sol avec le soutient d'Embers.
Néanmoins, un groupe de créatures réussit à se désengager du combat pour aller à la rencontre du tank.
- Je lance les Sentinelles les intercepter, annonça Cortana.
Au bout du cinquième tir, le Major réussit à creuser un trou dans le Pondeur. Celui-ci fut agité de violents spasmes et un immonde liquide verdâtre sortit en jet de la blessure. Mais il ne semblait pas terrassé et continuait de pondre en vomissant sa progéniture.
- *Cylirion, j'ai creusé un trou, mais il ne veut pas rendre l'âme. Passez à la seconde phase du plan ! Je me débrouille avec les parasites !*
- *Reçu ! Embers, embarque !*
L'Irisaon fit du rase motte en ouvrant sa cale et le Moniteur en exo-armure se hissa à l'intérieur du vaisseau avant de lâcher un dernière salve de tirs de son canon. Il allait prendre une bombe dans la cale du vaisseau, se faire larguer sur le Pondeur et le faire exploser de l'intérieur via le trou qu'avait creusé le Major.
Risqué. Mais c'était la seule solution.
- Je rappelle les Sentinelles à leur poste de tourelle John, dit Cortana à son hôte.
Le Spartan pilonna les parasites approchant de son canon, puis lorsqu'ils furent à une dizaine de mètres, il fonça dans le tas avec le tank, écrasant beaucoup d'adversaires. Les Sentinelles découpaient sans cesse les parasites trop près tandis que John creusait des cratères dans les lignes ennemies.
On ne va pas tenir longtemps... songea-t-il malgré lui.
Des Oclonites commençaient à tirer sur le tank avec leurs armes.
De son côté, Rypher réussit à larguer 686 Faulty Embers sur le dos du parasite. La bombe dans la main, le Moniteur s'apprêta à la lancer lorsque des tentacules énormes surgirent du corps du Pondeur pour le défendre. Tout en les esquivant, Embers enclencha un mouvement de lancer, à dix mètres du trou.
Un tir déchira l'air et arracha le bras de l'exo-armure du Moniteur contenant la bombe. Celui-ci tomba et évita ainsi le second tir qui fusa vers lui.
- *Un ennemi en haut de la tour ! Tuez le, il est trop précis et puissant !*
- *Je n'arriverai jamais à temps là haut... * grogna Rypher, plus concentrée que jamais.
Le Spartan avait suivi la conversation. Il avait un tir chargé à 90% dirigé vers un Mastodonte qui tentait d’éperonner son véhicule. Il n'hésita pas et changea au dernier moment la trajectoire en direction du sommet de la tour. Il explosa et calcina les hauteurs de la structure, mais ne sut pas s’il avait tué leur adversaire. Puis vint le choc du Mastodonte sur le tank, défonçant l'aile droite, et détraquant les systèmes de contrôle. Il perdit prise sur le déplacement du véhicule et alla percuter un rocher, se faisant éjecter au sol une dizaine de mètres plus loin en traversant la vitre du cockpit déjà fissurée.
Il avait donné à Embers l'ouverture dont il avait besoin. À l'aide de son bras valide, il poussa la bombe dans le trou, l'enclenchant à distance. Rypher réussit une manœuvre compliquée et embarqua le Moniteur au passage, puis fonça vers la position du Major, qui avait rapidement besoin d'aide car il se battait maintenant à pied contre la horde de parasites.
Les tirs fusaient, et le Major n'avait plus de boucliers. Rypher se crasha à moitié au sol à cinq mètres du Spartan pour écraser ses ennemis. Cylirion à l'arrière surchauffa sa tourelle et bombarda les bêtes pour les faire reculer. Puis Rypher redécolla et John réussit tout juste à s'accrocher au bord de la soute en sautant. Le vaisseau s'éleva dans les airs, le Major suspendu à une main au bord du vide. Le Forerunner abandonna sa tourelle pour porter secours à son coéquipier. Il réussit à le hisser dans la cale.
- C'était moins une, dit le Forerunner en regardant le Pondeur s'éloigner.
Il reprit sa place à la tourelle et mitrailla les quelques parasites volants qui poursuivaient encore l'Irisaon.
Puis il prit une sorte de boule, l'activa et la lança dans le vide. Elle se déplia en l'air pour prendre l'aspect d'une sentinelle étrange et se dirigea incognito vers L'Ryoth Sentrom.
Les guerriers soufflèrent enfin, observant la titanesque explosion qui déchira le Pondeur et fit s'effondrer la structure, soulevant un immense nuage de poussière recouvrant l'horizon...



Chapitre 16 : La rançon de l'espoir


«- On approche de la source d'émission Commandant... Derrière cet énorme bloc rocheux.
- On va enfin les retrouver !
- Oui, mais dans quel ét... Qu'est ce que c'est ce que cette chose ?
On dirait une sorte de sphère... Que se passe-t-il ?
- On est attiré par la structure ! Nos appareils ne répondent plus ! Le Crépuscule de la Gloire semble aussi touché !
- Faites demi-tour bon sang !
- Trop tard, je ne contrôle plus rien... Accrochez vous, on plonge !
- On est aspiré…
- Et on voit absolument que dalle avec cette lumière.
- On passe en phase de crash, tous à vos postes ! »


L'Irisaon et son équipage se posèrent tranquillement sur la zone d'atterrissage et furent immédiatement pris en charge par une nuée de Constructeurs spécialisés dans la réparation des véhicules endommagés.
Le Spartan put constater les dégâts causés par les parasites sur leur véhicule lorsqu'il voulut abaisser la soute afin de lui permettre de sortir. La plaque métallique se détacha carrément du carénage et tomba lourdement au sol dans un résonnement sourd. Une fois à l'intérieur de la forteresse de l'Aube, les guerriers se rendirent directement à l'armurerie afin de mettre au point leurs objectifs.
Le Moniteur invoqua des sièges qui se détachèrent du sol autour d'un hologramme représentant la carte de Graphite I dans son ensemble. Confortablement assis, Cylirion prit en premier la parole.
- C'est une grande victoire. Nous avons réussis à tuer le Pondeur, et par là même stopper la production incessante de nouveaux parasites.
- Et ceux-ci ne pourront plus s'adapter aux armes que nous emploierons, reprit Rypher, pensive.
- Actuellement, les Parasites sont immunisés contre le plasma, et ils commencent à résister à nos munitions thermiques, annonça Embers tout en virevoltant autour de l'hologramme central.
- Bref, nous sommes sûrs de remporter une victoire sur le Fossoyeur à long terme, fit le Major.
- Oui, lui répondit Cylirion, mais il lui reste néanmoins une très grande partie de ses forces, et nous ne parviendrons pas à les décimer tous sans prendre de risques. Et je n'ai de toute façon pas l'intention d'être présent sur cette structure lorsque le dernier monstre crèvera de faim.
- Ce qu'ils ne manqueront pas de faire sans le Pondeur, lâcha Cortana.
- Cela nous amène sur un point crucial, ajouta Rypher, notre extraction. Maleoïd est le seul à avoir l'objet nécessaire pour pouvoir sortir d'ici. S’il s'est enfui, c'est qu'il a forcément un moyen de transport inconnu de nous.
- Je vois où tu veux en venir, dit le Forerunner. La seule issue est aussi l'entrée... Si nous la surveillons de près, on peut tenter un abordage.
- Mais imaginez qu'il ne veuille pas utiliser le générateur pour s'enfuir, glissa le Spartan...
- La seule chose qu'il pourrait en tirer serait une bombe magnétique à rayons. La déflagration serait capable atteindre violemment tous nos systèmes de défense, mais je ne vois pas l'intérêt de faire une chose pareille.
- Le seul endroit pour partir de l'installation est de passer par notre position, fit remarquer le Moniteur. C'est en empruntant l'entrée que l'Aube de l'Espérance s'est crashée.
L'hologramme clignota puis se métamorphosa pour laisser apparaître une vue plongeante sur la Forteresse de l'Aube. Par une oscillation, le plan se tourna vers le ciel et des contours verts se détachèrent de la voute pour mette en évidence l'orifice par lequel entraient et sortaient les vaisseaux.
Cylirion se leva et s'apprêta à prendre la parole lorsque la représentation se mit à clignoter et à zoomer et sur l'entrée.
- Qu'est-ce que...
L'hologramme se divisa et laissa apparaître une vue coupée entre l'Espace et la terre. Puis il s'anima.
- La procédure d'atterrissage automatique a été enclenchée ! s'exclama Embers. Je lance le scan de nos visiteurs... Deux vaisseaux inconnus.
L'hologramme afficha leur représentation et détailla certaines pièces.
- Un vaisseau Covenant et un de l'UNSC ! s'exclama Cortana.
Rypher se leva d'un bond.
- Il faut à tout prix modifier leur trajectoire pour ne pas qu'ils s'écrasent, et surtout pas sur l'Aube ! Les piliers qui permettaient un atterrissage en douceur sont hors service, il nous faut absolument les aider à se poser sans endommager leurs appareils, c'est peut-être notre billet de sortie !
Ils se précipitèrent donc vers le hangar et empruntèrent un nouvel Irisaon doté d'un armement léger. Le Spartan entra en dernier dans la soute, et prit la place de l'artilleur à une tourelle triangulaire fendue en trois endroits symétriques, et munie de porte-boucliers rétractables faits d'une matière orange qui entourait le canon tel une collerette sinistre.
Les Forerunners étaient dans le cockpit et le Moniteur tenait compagnie au Major, son exo-armure bien fixée dans un des râteliers spécialement conçus à cet effet.
- Je tente d'entrer en contact avec nos visiteurs, annonça Embers. Nous n'avons pas affaire à une épave fumante cette fois-ci. Pas encore...
Puis la communication résonna dans les casques des Forerunners et de l'Humain :
*Ici le Moniteur 686 Faulty Embers de l'Installation Graphite I. Veuillez décliner votre identité.*
Silence.
Puis dans un grésillement, les arrivants répondirent.
*Ici Malarion, Commandant à bord de l'UNSC Aurore de l'Espoir ainsi que du Crépuscule de la Gloire. Nous... frrrrzz… stopper... foutue machine ! On demande la permission d'atterrir !*
- Embers, le héla Cylirion, tente de stopper la désactivation momentanée du protocole d'aspiration ! Il faut que leurs vaisseaux puissent recouvrir leur plein potentiel de marche !
*Veuillez suivre nos instr...* reprit Embers avant d'être coupé par l'interruption subite de la communication.
- Je vais tenter d'arrêter les canons à vagues magnétiques, mais je ne garantis rien vu l'état de délabrement de l'entrée...
Il y eut un moment de vide où plus personne n'émit de son, laissant le léger vrombissement de l'Irisaon combler l'espace.
- J'ai réussi à les désactiver ! Mais il faudra attendre un petit moment avant leur arrêt total, et il est prévu qu'à partir de moins 20% de puissance, leurs moteurs pourront fonctionner. Ils recouvriront leurs moyens petit à petit.
- Auront-ils une chance d'éviter le crash ? demanda Rypher.
- D'après mes calculs, ils n'auront que... quatre secondes pour manœuvrer après que leurs moteurs soient de nouveau opérationnels.
- On se pose ici, trancha la Forerunner.

Après un rude atterrissage dû à la précipitation, les Forerunners sortirent du cockpit, accompagnés du Moniteur.
John observa le ciel et l'impressionnant spectacle qui s'y déroulait. Un énorme trou se refermait petit à petit, happant deux minuscules silhouettes entourées d'éclairs onduleux pâles et épais.
Cylirion enrageait de ne rien pouvoir faire pour sauver cette chance unique de s'en sortir faute de moyens...
- Impact dans trois minutes.
Le Spartan s'accouda à l'Irisaon et resta immobile, attendant la suite. Le commandant Malarion. Jamais entendu parlé. Mais il ne s'était jamais intéressé à la hiérarchie.
- Deux minutes.
- C'est un vétéran qui dirigeait les opérations au sol sur les planètes ennemies, l'informa Cortana. Je n'en sais pas plus.
- Une minute...
De plus en plus près, les vaisseaux se dessinaient et laissaient apparaitre les détails. Ils n'étaient pas très gros, plutôt des éclaireurs. Impressionnant spectacle que de les voir tournoyer dans le ciel en proie à la gravité, encore secoués de spasmes d'éclairs magnétiques.
Soudain, le vaisseau Covenant réussit à se stabiliser à moins de cent mètres du sol puis à s'élever dans le ciel, à pleine puissance, vers le Nord. Il tenta ensuite de décrire une parabole pour revenir sur sa trajectoire et se poser.
Puis tout se déroula affreusement vite. Le vaisseau Humain ne réussit pas à se stabiliser et s'écrasa violemment au sol. Le Spartan se détourna pour voir la manœuvre des Covenants et pour présenter son dos à l'onde de choc qui n'allait pas tarder à déferler sur eux lorsque qu'il vit, effaré, un énorme parasite volant similaire à celui qu'il avait affronté à bord de l'Irisaon de Rypher avant son crash. Celui-ci s'agrippa en plein vol au vaisseau Covenant qui devait être légèrement moins gros que le monstre. Puis dans un grondement grave, son ventre s'ouvrit et répandit une immonde bile verdâtre qui entoura sa proie et sembla se solidifier tel un cocon.
À ce moment, John dut se détourner pour se camper sur ses deux jambes et affronter l'onde de choc, qui, bien qu'affaiblie par la distance du crash, n'en était pas moins très puissante. Il tint bon et lui et ses compagnons furent bientôt aveuglés par la poussière soulevée. Après que celui-ci eut disparu, Cylirion fit un signe qui indiquait qu'il fallait remonter à bord de l'Irisaon.
- Le lieu du crash est à 943 mètres. On fonce voir s’il y a des survivants et si le vaisseau est réparable. Où est passé le deuxième ?
Cortana lui décrivit la scène auquel le Spartan avait assisté pendant qu'ils se remettaient à leur poste.
Consterné, Cylirion envoya immédiatement plusieurs drones depuis l'Aube pour pister le parasite. Puis ils se rendirent sur les lieux du crash.

À leur arrivée, deux silhouettes s'extrayaient péniblement des décombres fumants. Lorsqu'elles s'avisèrent de la présence des Forerunners, elles pointèrent leurs armes en position défensive, s'attendant visiblement au pire. Leur vaisseau était dans un sale état. On pouvait tout de même apercevoir sur un bord déchiqueté du blindage écrit en grandes lettres blanches "UNSC Aurore de l'Espoir". Autour du cratère dessiné par l'impact étaient disséminées de nombreux objets en train du brûler en dégageant une fumée âcre et noire. Lorsque les deux Humains qui tenaient leur position aperçurent le Major en compagnie des Forerunners, ils relâchèrent leur garde, et celui de gauche lâcha carrément son arme, visiblement soulagé.
L'homme toujours armé déblaya les débris métalliques qui se trouvaient sur son passage et se porta à la rencontre du Spartan.
- Spartan John 117 ? Est-ce bien vous ?
Le visage couvert de suie, l'homme portait une armure ressemblant fortement à celle d'un ODST. Sur son torse était peint un logo représentant un croissant de lune blanc aux arrêtes anguleuses, fendues vers le bas, représentant sans doute une bouche.
Du sang dégoutait de son arcade.
- Affirmatif.
L'homme laissa clairement transparaître son soulagement.
- Nous avons été envoyés sous les ordre du commandant Malarion, deux escouades de choc composées d'Élites et d'Humains triés sur le volet, et ce dans un seul but : vous retrouver, mort ou vif. Mais trêves de parlotes, on a besoin de votre aide pour extraire nos compagnons des décombres, vous et vos... amis, dit-il en lorgnant sur Cylirion et Rypher qui ne pipaient mot depuis le début.
Ils se dirigèrent dans les décombres et rejoignirent le deuxième Humain qui, muni d'un casque ODST à visière séparée, se contenta du hochement de tête de son acolyte et s'abstint toute question. Le Moniteur déblaya le chemin avec son laser en faisant fondre les débris. Ils découvrirent deux cadavres avant de tomber sur le premier survivant, assommé par un bloc de métal arraché du plafond.
Ils se séparèrent, les Forerunners et le Moniteur d'un côté, les Humains de l'autre.
- Je m'appelle Edd Wormydds fit le soldat. Ça fait bientôt la cinquième année que l'on arpente les profondeurs de l'espace à votre recherche. C'est un soulagement d'atteindre notre but... Mais pas pour tous. Ceux qui ont trouvé la mort si près du but...
Il se tut et enfonça une porte coincée menant au cockpit.
Celui-ci était très endommagé, et un homme inanimé gisait sur son siège les bras ballants. Vivant, heureusement.
Ils entendirent un raclement de gorge râpeux étouffé derrière un grand écran de communication fracassé au sol. Le Spartan l'empoigna à deux mains et le rejeta plus loin, laissant apparaître un homme ensanglanté couvert de suie.
- Enf… Enfin ! Je croyais que… j'allais y... rester.
- Commandant Malarion ! s'exclama Edd. Vous êtes vivant. Mais visiblement avec une jambe HS...
C'était peu dire. On voyait un bout d'os ressortir du genou poisseux de sang.
- Laissez le moi, lui dit John.
Le Spartan souleva le blessé sous les bras puis le plaça sur son épaule, la jambe blessée du coté libre. Dans un gémissement de souffrance, Malarion se crispa mais ne bougea pas. Edd s'occupa du co-pilote inconscient.
Ils ressortirent cinq minutes plus tard à l'air libre, où attendaient déjà les Forerunners, accompagnés de deux Élites et de deux Humains, dont seulement la moitié de conscients.
- Revenons à l'Irisaon, annonça Cylirion. On prend en chasse le deuxième vaisseau, il est capital de ne pas donner le moyen au Parasite de s'enfuir de Graphite I.
- Voyant que les hommes ne comprenaient pas, John se souvint tout à coup que son armure était dotée d'un traducteur qu'avait inséré Rypher, mais pas ces soldats.
- Venez, lança Cortana, qui s'était entre temps incrusté dans le canal de communication des hommes. Je vous brieferais en chemin, soldats.
Tous s'installèrent dans le sas de transport, tandis que les Forerunners décollaient.
Silencieux, le Spartan écouta son IA renseigner l'escouade de leur situation, ainsi que de leur ennemi.
À peine eut-elle fini d'informer les humains que l'Irisaon se posa.
- Nous déposons les blessés à l'Aube, annonça Embers. Ils seront placés sous un sommeil curatif.
Lorsque l'on voulut amener Malarion, celui-ci protesta.
- Je me dois de retrouver mon autre escouade avec vous. J'ai peut-être une jambe en moins mais toujours mes deux mains pour bousiller du parasite.
Avant de décoller, Cylirion examina les armes humaines et élites, et dût retirer les armes plasmiques élites, inoffensives contre les parasites actuels. Malgré la proposition, ils préférèrent se munir d'armes humaines tirées de la réserve de l'armurerie de l'Aube. Ils décollèrent peu après. Le Major et Malarion rejoignirent les Forerunners dans le cockpit, laissant le Moniteur avec l'élite et les trois humains, respectivement nommés Oerm ' Ark Aarelai, Valar, Edd et Antish.
Une fois tous réunis dans la cabine de pilotage, Rypher prit la parole.
- Nos drones ont réussi à pister le parasite. Il s'est posé un peu plus loin à l'Est, au centre de la forêt de Prath'al. C'est ici que nous nous dirigerons, mais nous serons obligés de nous poser pour mieux progresser.
- Avez vous une idée du sort réservé à mon escouade par cette pourriture ? demanda le Commandant.
- Aucune. Mais on a assez d'expérience pour savoir qu'il ne faut pas laisser le GrandNecro nous surprendre.
Ils discutèrent stratégie pendant une petite demi-heure lorsque la forêt arriva en vue.
- Nous nous poserons ici, annonça Cylirion, appuyé d'un hologramme qui planifiait la forêt. Je me demande juste ce que le Parasite peut bien avoir à faire ici...
Rypher voulut ajouter quelque chose mais fut coupée par un terrible grondement.
Un violent séisme agita la forêt donnant l'impression d'une marée verte ondulante. Puis d'un coup, le centre de la forêt s'écroula sur lui même dans un rayon d'au moins dix kilomètres. Cylirion fit décrire en urgence un arc de cercle vers le haut pour contempler cette œuvre de destruction.
- Qu'est- ce que c'est que ce truc bon sang ! hurla le Forerunner par dessus le vacarme. Muets de stupeur, personne ne lui répondit, observant en contrebas la forêt se faire happer par le vide en décrivant un cercle qui ne cessait de s'agrandir. Puis, parmi les craquements des arbres et le bruit assourdissant le la roche fracassée, s’éleva un son très grave qui monta sans les aigus. Une lueur bleu vif sortit soudain du cratère, et un titanesque vaisseau émergea de l'abîme, poussé par des réacteurs colossaux.
Les doigts crispés sur la vitre du cockpit, Rypher chuchota doucement, mi-horrifiée mi-fascinée, un nom :
« Le Rôdeur des Astres »...



Chapitre 17 : Le Retour des Damnés

Tholg se tenait fermement au râtelier à sa gauche pour éviter de perdre l'équilibre dans tout ce chaos. Le vaisseau Covenant était balloté dans tous les sens, privé de tous ses moyens. Le Crépuscule de la Gloire avait vu la mort fondre sur lui des deux côtés, impuissant. Après être entrés dans cette foutue structure, tous les systèmes du vaisseau s'étaient désactivés. Lors de leur chute, ils avaient vu venir le monstre. Ils avaient évité le crash d'un cheveu, tout ça pour se faire aborder par une créature infernale. Enveloppé dans cette nasse visqueuse que la bête avait déployée, le vaisseau était incapable de faire la moindre chose. Puis toutes les commandes de contrôle et de défense avaient lâché, ne résistant pas au traitement qu'elles avaient subi en l'espace de moins d'une minute.
L'homme regarda autour de lui. Trois humains et quatre élites, la mine sombre, s'agrippaient eux aussi à ce qui leur était tombé sous la main pour éviter d'aller s'écraser contre l’une des parois du vaisseau. La pénombre dans laquelle celui-ci était plongé était souvent dissipée par une explosion ou des étincelles qui jaillissaient de toutes parts. Une légère fumée bleutée emplissait l'air qui commençait à être vicié. Chacun des guerriers tenait fermement une arme de sa main libre. Ce n'était pas des imbéciles, et encore moins des novices. Ils savaient tous pertinemment que si la chose ne les avait pas anéantis tout de suite, c'est qu'elle les emmenait quelque part. Et quel que soit le lieu dans lequel ils seraient libérés, chacun était décidé à se défendre coûte que coûte jusqu'à la mort.
Puis tout à coup, il y eut un formidable choc qui jeta à terre les passagers malgré leurs précautions. Le vaisseau vibra une seconde fois, et le monstre sembla se détacher de la paroi.
- Aller les gars, lança un homme armé d'un fusil à pompe. Dès qu'une ouverture se créée, on fonce en position de défense. On balaye la zone et on essaye de se... il fut coupé par un son distordu, suivi de l'explosion du flanc gauche du vaisseau, laissant un trou béant.
- Maintenant ! hurla l'homme.
Les guerriers se ruèrent dehors et se mirent immédiatement en position défensive, placés autour de la faille, couvrant toutes les directions avec leurs armes. C'est seulement après qu'ils réalisèrent ce qui se tenait autour d'eux. Des parasites par milliers. De toutes formes et de toutes tailles. Ils étaient visiblement sous terre, très profondément enfouis, dans un gigantesque tunnel tapissé de bubons parasitaires bouillonnants. Une titanesque faille pointait plusieurs kilomètres au dessus d'eux, apportant une lumière très diffuse.

En face de l'Escouade du Crépuscule se tenait une silhouette différente des autres. Elle était debout sur une plateforme parcourue d'énergie crépitante. Pour la première fois de sa vie, Tholg eut peur. Il sentit un profond désespoir l'envahir, dominé par une terreur sans nom. La silhouette recroquevillée sur elle même, en haillons noirs, semblait respirer le mal, être la malfaisance incarnée. Une sorte d'aura terrible semblait émaner de lui. Un long bras dépassait du vêtement balloté par une légère brise, tenant un objet rond dans ses mains crochues.
Tholg voulut lever son lance-roquette vers cette abomination qui les regardait sans rien faire, se délectant visiblement de leur peur. Il n'en eut pas la force. Il entendit un élite émettre une sorte de râle, sans doute une sorte de sanglot. Puis une voix retentit au plus profond de chacun des êtres vivants présents. Une voix grave, puissante, empreinte d'une malice antique.
-« Enfin... Enfin la libération... tant et tant de millénaires écoulés... Et voici enfin les pièces qui manquaient, ces pièces infiniment rares et inespérées... Vous... Vous allez être les témoins et les catalyseurs du retour.... De notre retour... Il me fallait du sang... Du sang qui n'appartenait pas aux... Forerunners... Puis la Clé, oui, la Clé... Ce Moniteur qui permet d'ouvrir le Portail.... Que ce stupide Forerunner croyait en sécurité !»
Un rire hystérique suivit cette phrase, puis la voix reprit.
«Maintenant venez... Et donnez-nous enfin notre vengeance... Accomplissez votre destinée, qui est de sceller celle de votre Univers ! »
Tholg sentit le sol onduler, puis déglutir un tentacule visqueux, puis d'autres. Il sentit un de ces appendices le saisir à la gorge puis l'élever vers la silhouette, accompagné de ses compagnons d'armes. Puis il sentit une intense douleur, lorsque le tentacule s'enfonça dans son ventre pour se mêler à ses organes. Sa dernière pensée fut pour Valar, avant de se faire broyer la gorge par la main haineuse de l'être de cauchemar.

- Qu'est ce que c'est que cette chose… siffla Malarion, les yeux écarquillés devant l'énorme vaisseau.
- C'était le vaisseau pirate de Maleoïd bien avant la guerre contre le GrandNecro... Je n'arrive pas à croire qu'il était caché ici, pesta Cylirion.
- C'est donc pour ça, fit amèrement Rypher, qu'il voulait le générateur. Mais pourquoi partir seul ?
- Je peux empêcher l'ouverture de la sortie pour une heure maximum, annonça le Moniteur, mais pas plus. Ce genre de vaisseau a accès à des codes qui permettent aux capitaines de contourner ce type de protocole.
- Nous avons donc une heure pour retrouver l'Escouade du Crépuscule et aborder ce vaisseau, souffla le Major.
- On n’a pas beaucoup de temps, et le signal est proche... ajouta Cortana. Il faut les sauver Rypher.
Après une légère hésitation, elle dirigea l'Irisaon dans les entrailles de la terre par le trou béant qu'avait causé le Rôdeur des Astres.
Le vaisseau fila entre les obstacles naturels, évitant les éboulements d'extrême justesse.
- On y est presque... Dans ce tunnel ! s'exclama l'IA.
- Tenez vous prêts au combat, grogna Cylirion, on ne sait pas ce que l'on va découvrir.
L'Irisaon s'enfonça dans le trou et déboucha quelques instants plus tard dans une énorme grotte éclairée par une faille plusieurs kilomètres plus haut.
La grotte était visiblement un repère parasite à en juger par les infections qui recouvraient les parois.
- Oh non... gémit un élite.
Devant eux se tenait la carcasse du vaisseau Covenant qui transportait l’escouade. À moitié recouverte d'une bile gélatineuse, il était gravement endommagé. Puis plus loin se dressait une plateforme déchiquetée parcourue de rainures fumantes. Elle était couverte de sang.
Ils se posèrent dessus et sortirent prudemment pour examiner de plus près les lieux depuis cette élévation.
Cylirion jeta un regard circulaire à la grotte. Il était persuadé que de nombreux rejetons du GrandNecro se tenaient ici peu de temps avant son arrivée.
Il entendit un cri de désespoir derrière lui et se retourna.
Un humain, Valar lui semblait-il, tenait entre ses mains la carcasse complètement desséchée de ce qui avait dû être un homme de forte carrure. Tout autour s'étendaient des cadavres similaires, affreusement mutilés, sur un sol écarlate et violet, le sang ayant à peine séché.
Rypher examina les corps et annonça son diagnostic.
- Ils ont été sauvagement vidés de leur sang... Voire même ponctionnés. Il n'y a plus rien à faire, dit-elle d'un ton désolé, nous sommes arrivés trop tard.
- Retournons à l'Irisaon, lança le Major. On a plus rien à faire ici.
- Mais... les corps ?
- On y peut rien, la situation est trop critique pour s'embarrasser de cadavres, dit durement le Spartan.
Le soldat, résigné, émis un grognement d'approbation et ils rentrèrent tous rapidement à l'intérieur de leur vaisseau.
À mi-chemin vers la surface, Embers prit soudain la parole.
- Le Rôdeur des Astres a réussi à forcer le protocole d'ouverture plus tôt que je ne le pensais ! Il ne nous reste plus beaucoup de temps !
- On fonce ! lança Cylirion.
Ils furent tous plaqués sur leur siège pendant que l'Irisaon entamait une montée quasiment à la verticale à une grande vitesse. Ils émergèrent brusquement à l'air libre, et se dirigèrent vers l'énorme vaisseau qui était maintenant proche de la sortie qui commençait à s'ouvrir.
- On tente d'entrer en contact avec Maleoïd, lança sombrement Cylirion.
Et chose incroyable, celui-ci répondit. Une image floue se forma à l'écran puis gagna en netteté. Devant eux se tenait le traitre Forerunner, visiblement aux commandes de son vaisseau.
- Enfin vous êtes là. J'ai eu peur de ne plus jamais avoir l'occasion de vous parler... de vous expliquer.
- De nous expliquer ? cria Rypher. Pas besoin Maleoïd, on voit bien que tu suis le même objectif que nous depuis le début, mais à une fin plus égoïste. Dis moi, qu'espères-tu gagner en t'enfuyant lâchement seul de Graphite I ?
- Écoutez moi, articula lentement le Forerunner sur un ton qui coupa court à la dispute. Je ne le fais pas parce que j'en ai envie mais parce que je le dois. Je ne suis pas devenu pirate pour rien. J'appartenais à l'Ordre des Gardiens.
- Qu'est-ce que c'est que ces...
- Laisse, intima Cylirion à Rypher d'une voix fébrile. Laisse-le, car il porte sur ses épaules un poids que nul n'envie.
- Ainsi tu connais le but des Gardiens ? fit Maleoïd visiblement surpris. Bien, ça me facilitera la tâche. Il fit une pause puis reprit. « Il me reste environ une dizaine de minute avant de pouvoir sortir d'ici. »
Au même moment, l'Irisaon stoppa net dans les airs, retenu par un champ de force qui empêcha le vaisseau de s'approcher à moins d'un kilomètre du Rôdeur des Astres.
- Une précaution pour que vous ne me suiviez pas, expliqua Maleoïd à leur question muette. Rypher, écoute moi. Notre ordre a été créé par la Bibliothécaire. Nous étions un groupe très restreint de guerriers, mais aussi de Biotechniciens, de Bâtisseurs... Chaque caste était représentée. Nous avions une unique mission : préserver l'Univers d'une menace infiniment plus redoutable que le GrandNecro.
À cette phrase, Rypher retomba dans son siège, et lui fit signe de poursuivre. Les humains et les élites suivaient attentivement la conversation, ne pouvant rien faire d'autre qu'attendre.
- Il existait une espèce qui vivait il y a des éons de l'aire Forerunner. Elle était maîtresse de l'Univers, et sa technologie était nettement supérieure à la notre...
Cette espèce, dont le nom a été prohibé, nous a créés, nous, Forerunners. Mais ils firent là leur plus grande erreur, car nous nous rebellâmes et les emprisonnèrent dans une dimension nommée Repliex, qui était hors du temps, ne contenant rien d’autre que du vide à l’infini.
Et les Forerunners ne s'arrêtèrent pas là. Ils construisirent un artefact qui permettait de sceller à jamais cette dimension. Il fut ensuite perdu. Puis retrouvé. Sous la forme d'un Moniteur...
- Adjudant Reflex, termina Rypher. Je comprends mais... Pourquoi en arriver là ?
- Et bien, lui répondit le Forerunner, il s'avéra que nos ancêtres ne furent pas tous emprisonnés. Il en fut un qui était entravé dans une planète depuis tout ce temps. Puis vint la conception des Halo. Ignorants tout de la conséquence de leur acte, les Bâtisseurs dirigèrent un tir d‘essais sur la planète, libérant ainsi le dernier survivant de nos créateurs. Le tir de Halo ne le détruisit pas mais le fit muter, lui faisant perdre sa grandeur et le réduisant à une misérable créature, qui n’avait malheureusement en rien perdu de sa perversité. Depuis, il n'eut de cesse que de libérer ses frères captifs.

«Pour ce faire, il lui fallait trois choses. La première : le Moniteur Adjudant Reflex. C'était la clé qui permettait d'ouvrir le Portail, un passage qui reliait les dimensions entre elles. Heureusement, l’Ordre des Gardiens possédait la clé, jusqu'à ce que la Métarchie* s‘en saisisse. C’est pour ça que je suis devenu hors la loi. J’ai repris possession du Moniteur et me suis enfui.
Deuxièmement, il lui fallait du sang. Mais pas Forerunner, non, du sang qui ne lui était pas apparenté. Ainsi l'avaient décidé les créateurs du Portail.»
- Je commence à comprendre, dit Cyrilion. Et la troisième chose ?
- Il lui fallait réunir les deux premières, puis se rendre au seul endroit capable d'activer le Portail, une très vielle forteresse... Sur laquelle tu as construit Graphite I.
Cylirion en fut abasourdit. Tous ses frères... Morts par sa faute... Son erreur était d'avoir choisi le mauvais endroit au mauvais moment... Anéanti, il demanda néanmoins :
- Mais pourquoi t'enfuir comme un voleur ? Pourquoi ne pas nous avoir prévenu ?
- Parce que je ne pouvais prendre la décision d'éteindre définitivement l'espèce des Forerunners. Car j'ai compris que le seul moyen de s'assurer que nos créateurs ne reviennent jamais à la vie, c'était de détruite la Clé. Et le seul moyen de la détruire, c'était de faire un saut dans une dimension parallèle à celle du Repliex, composée d'un déchainement d'énergie pure qui détruit quiconque y pénètre. Seuls les vaisseaux de l'Ordre étaient équipés de moteurs capable de faire un saut vers cette dimension. Le Rôdeur des Astres en fait partie, conclut Maleoïd.
Un grand silence tomba sur l'Irisaon.
Puis Cylirion prit la parole.
- Bien. On rentre à l'Aube et on embarque dans le vaisseau de Malarion en prenant les blessés. Nous n’oublierons jamais ton sacrifice Maleoïd. Jamais.
- J’accomplis mon devoir. Adieu !
Soudain, l'image se brouilla et grésilla, puis une face démoniaque apparut à l'écran.
- Oh... Que c'est... beau... délectable même... Alors, Maleoïd, tu veux empêcher mon peuple de revenir hanter ton petit Univers misérable ?
La créature cracha presque ces derniers mots.
Puis elle hurla, et partit dans un rire de fou.
- Et regarde ce que je tiens dans la main ! N'est-ce pas… magnifique ?
Il agita une forme ronde dégoulinante de sang. Un Moniteur...
- Impossible, souffla Maleoïd... C'est moi qui ai la Clé. Tu ne nous aura pas avec tes manigances désespérées, créature !
L'autre éclata de rire, puis susurra:
- Oh oh oh, oui, bien sûr... Mais, tu as bien regardé de plus près ? En guise de récompense pour le combat magnifique que tu m'as offert dans les souterrains, je te réserve une fin... explosive !
L'être sourit de ses dents pointues, sa face fripée déformée par un rictus de folie, ses yeux maléfiques pénétrants au plus profond de chacun de ses auditeurs...
- Boom, éructa-t-il.
Et le Rôdeur des Astres explosa.
Rypher hurla.
Cylirion se précipita sur les commandes de l'Irisaon et décrocha pour s'éloigner de l'explosion et des débris qui venaient s'écraser à la surface de la structure.
Puis il fonça sur l'Aube, quelques kilomètres plus loin. Retentit alors un terrible grincement, suivi d'une autre explosion. La sortie du Monde-Bouclier venait d'imploser à son tour, trop proche du Rôdeur des Astres pour ne pas subir les conséquences de son explosion. Puis ce fut le chaos. Le ciel artificiel commença à se désagréger et les débris de la structure à creuser d'énormes cratères au sol. Cylirion fit quasiment crasher l'Irisaon à côté de l'Aube.
Ils sortirent tous précipitamment du vaisseau pour se rendre dans l'UNSC Aurore de l'Espoir, le vaisseau de Malarion remis à neuf pendant leur absence.
-Aarelaï, prends les commandes ! hurla celui-ci. Valar, aux commandes de tir ! Edd et Antish, vous connaissez votre job, mais avant cela, ramenez moi les blessés !
Les Forerunners vinrent dans le cockpit avec Malarion tandis que le Moniteur suivait Edd et Antish.
Ils décolèrent précipitamment et s'éloignèrent de l'Aube, se dirigeant vers la fracture de la structure causée par l'explosion.
Le Spartan s'installa aux cotés de Valar occupé à régler les paramètres de tirs au cas où ils auraient à se défendre.
Il l'aida sans un mot.
Le vaisseau atteint vite la faille et fut aspiré par les champs magnétiques en déferlement. Il lutta et après un terrible moment de doute, fut éjecté dans l'espace, passant de la tempête à l'accalmie.

Cylirion et Rypher voyaient enfin l'espace depuis des millénaires de confinement. Cette vue contrastait avec le sentiment de perte qu'ils ressentaient à la mort de Maleoïd et de son sacrifice inutile.
Les Forerunners jetèrent un dernier regard vers Graphite I. Soudain, la structure sembla se distordre, puis implosa. Les débris furent immédiatement aspirés par un immonde vortex violet qui faisait place là où quelques instants plus tôt se tenait le Monde-Bouclier, telle une blessure béante dans le tissu de l’espace.
Puis le canal de communication fut à nouveau détourné, et la créature apparut sur l'écran.
- Fuyez, fuyez, rapportez au monde, à l'Univers, notre retour... Dites que l’Atemporel, le Dernier des Damnés, a enfin réveillé ses pairs, et que leur vengeance sera... terrible.

Craignez… le retour des Précurseurs…






Fin

Terminal 7* :


Les survivants de Graphite I :

Les rares Forerunners ayant survécu jusqu’à l'arrivée du Major se retrouvent privés de ressources qui leur était essentielles, détruites ou disparues lors de ces longs millénaires de combats incessants.

L’événement qui impacta le plus les Forerunners fut la perte de toute Auxilia (IA) mineure (686 Faulty Embers n'étant pas concerné) lors de la plus grande réussite du Pondeur. Celui-ci réussit à créer un acide qui détraquait tout les systèmes autonomes et les détruisait. Non préparés à ce genre d'attaque indirecte, ils perdirent en une nuit de combat acharné les IA qui étaient incrustées dans leurs armures, IA qui contenaient des informations capitales, et qui furent perdues à jamais. depuis ce jour, Rypher prit l'habitude de récolter des échantillons d'acide récoltés sur les parasites pour les analyser, afin de reconnaitre le méta poison caractéristique du Fossoyeur et de stopper la majeure partie de ses effets en concoctant un antidote.





Terminal 8 :


Les Précurseurs et l’Atemporel :






Terminal Bonus :


"Stats"

126 Pages World (Police 16 Arial)

36 443 mots

183 175 caractères (sans espaces)

220 310 caractères (espaces compris)

69 paragraphes

4 639 lignes

Beaucoup d'heures passées dessus !


Spécial thanks to my mum

"
Fanart"


N’hésitez pas à m’envoyer vos créations si cette fanfic vous inspire !


* Tout élément ou terminal marqué d'une étoile rouge est une invention de ma part.







Prochainement… Halo 5 : Précurseurs


Dernière édition par Erydrim le Ven 1 Mar 2013 - 11:44, édité 8 fois

___________________________
avatar
Erydrim
Écrivain
Écrivain

GamerTag : Erydrim
Messages : 1120
Date d'inscription : 12/06/2011
Âge : 21
Réputation : 133
Talent : Être maudit par le multi.
Halo favori : Halo Reach
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Nyos le Mer 27 Juin 2012 - 22:28

Franchement très impressionnant Wink
Moi qui n'ai pas l'habitude de lire ( voire pas su tout ^^) des FanFics, j'ai juste était "absorbé" par ton histoire. Ton style d'écriture me rappelle celui d'un de mes écrivains préférés Wink
Continu encore comme ça et je crois que tes FanFics me rendront accro Razz
Juste un truc à redire ( un tout tout petit truc Wink), c'est une répétition, toute petite, mais qui m'a quelque peu gêné Wink
:
Le Spartan pilonna les ennemis approchant de son canon, puis lorsqu'ils furent à une dizaine de mètres, il fonça dans le tas avec le tank, écrasant beaucoup d'ennemis. Les Sentinelles découpaient sans cesse les parasites trop près tandis que John creusait des cratères dans les lignes ennemies.

Ce n'est peux-être qu'une simple répétition visant à mettre en valeur le fait que le spartan était débordé par la vague d'opposants Smile, mais j'ai préféré te le signaler Wink

Nyos

___________________________
avatar
Nyos
Adjudant
Adjudant

GamerTag : I Nyos I
Messages : 456
Date d'inscription : 20/05/2012
Âge : 21
Réputation : 35
Talent : Va Bene!
Halo favori : Halo 4
Domaine favori : Images

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Erydrim le Jeu 28 Juin 2012 - 15:08

Ah merci, c'est passé entre les mailles du filet ^^
Content que ça te plaise Smile

___________________________
avatar
Erydrim
Écrivain
Écrivain

GamerTag : Erydrim
Messages : 1120
Date d'inscription : 12/06/2011
Âge : 21
Réputation : 133
Talent : Être maudit par le multi.
Halo favori : Halo Reach
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Nyos le Jeu 28 Juin 2012 - 15:37

De rien Wink
Je suis impatient de lire la suite Smile

___________________________
avatar
Nyos
Adjudant
Adjudant

GamerTag : I Nyos I
Messages : 456
Date d'inscription : 20/05/2012
Âge : 21
Réputation : 35
Talent : Va Bene!
Halo favori : Halo 4
Domaine favori : Images

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Erydrim le Mar 14 Aoû 2012 - 19:28

MàJ, l'avant dernier chapitre est là :D



___________________________
avatar
Erydrim
Écrivain
Écrivain

GamerTag : Erydrim
Messages : 1120
Date d'inscription : 12/06/2011
Âge : 21
Réputation : 133
Talent : Être maudit par le multi.
Halo favori : Halo Reach
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par spark365 le Mar 14 Aoû 2012 - 23:48

Erydrim, t'as pas oublié quelque choses.

Un indices: le mp que je t'es envoyé.

___________________________


Viens assister a la renaissance du chevalier ici:

avatar
spark365
Sergent
Sergent

GamerTag : spark365
Team : M&M's
Messages : 284
Date d'inscription : 14/01/2012
Âge : 17
Réputation : 15
Talent : Le dessin
Halo favori : Halo : Spartan Assault
Domaine favori : Tricks & EE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Erydrim le Mer 15 Aoû 2012 - 0:23

Oui je vois, mais j'ai décidé de le mettre à la fin de ma fic (dans un chapitre) dans un terminal bonus Wink

___________________________
avatar
Erydrim
Écrivain
Écrivain

GamerTag : Erydrim
Messages : 1120
Date d'inscription : 12/06/2011
Âge : 21
Réputation : 133
Talent : Être maudit par le multi.
Halo favori : Halo Reach
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par MrRamaza le Jeu 16 Aoû 2012 - 13:26

Je ne suis pas bien conscient de l'utilité de mon message qui dépend de si tu comptes continuer la Fic ou pas mais le français est assez mauvais dedans, très basique et souvent on sent que tu pousses trop l'essai de faire de belles phrases, mais ton manque d'expérience rend cela totalement vain, tu devrais certainement lire plus de livres ou de FanFics correctes.
Sinon même si le scénario est un peu maladroit ce ne va pas jusqu'à être désagréable à lire.

___________________________
sign by SpartanSniper619
avatar
MrRamaza
Capitaine
Capitaine

GamerTag : MrRamaza
Team : Les Semi-Croustillants
Messages : 518
Date d'inscription : 16/07/2009
Âge : 105
Réputation : 39
Talent : Mettre du beurre dans l'fond du plat pour pas qu'le gratin colle
Halo favori : Halo 2
Domaine favori : Strats

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Erydrim le Jeu 16 Aoû 2012 - 21:23

Heu ok, dire que certaines de mes phrases sont mal tournées, je peut comprendre la critique, mais de là à me dire que mon Français est mauvais, que ce que j'essaye de faire est totalement vain, et surtout que je devrais lire plus de livres, ainsi que de fics correcte, sous entendant que la mienne ne l'est pas... Suspect

Non pas que je n'accepte pas les critiques négatives, mais je préfère celles qui sont, disons, constructives.
Pour commencer, cite moi des phrases qui justifient que mon Français est mauvais par exemple...

De plus, j'ai vu que tu avais commencé une fic, j'y ai jeté un coup d'œil, et, même si c'est pas mal, certaines de tes critiques peuvent aussi se retourner contre toi. Mais je te ferais une analyse si tu en as envie sur ta fiction.

Bref, avant de me lancer au nez tes phrases méprisantes, j'aimerais que tu les prouves si ce n'est pas trop te demander.

Il est certain que ma fic n'est pas parfaite, loin de là, mais les commentaires sont faits pour améliorer et non pas rabaisser la fic en question.



Dernière édition par Erydrim le Mer 19 Sep 2012 - 19:12, édité 1 fois

___________________________
avatar
Erydrim
Écrivain
Écrivain

GamerTag : Erydrim
Messages : 1120
Date d'inscription : 12/06/2011
Âge : 21
Réputation : 133
Talent : Être maudit par le multi.
Halo favori : Halo Reach
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Level le Jeu 16 Aoû 2012 - 21:35

T'façon quand c'est pas comme il veut c'est toujours comme ça...
Continue Maman, tu nous feras une belle carrière pour nous payer du Nutella EEaahh

___________________________
༼ つ ◕_◕ ༽つ Buck ༼ つ ◕_◕ ༽つ
avatar
Level
Social Medias
Social Medias

GamerTag : Imlevelzer0
Messages : 3255
Date d'inscription : 04/05/2009
Âge : 18
Réputation : 26
Talent : Chaussure
Halo favori : Halo 3 : ODST
Domaine favori : Tricks & EE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par MrRamaza le Ven 17 Aoû 2012 - 13:07

On se calme, y'avait pas de mépris dans mon post, juste quelques extrapolations...
Ton français n'est pas mauvais, il est juste mal maîtrisé, je n'ai pas le temps tout de suite de te montrer des exemples mais si tu en veux vraiment ou même des conseils je pourrais m'arranger pour te le faire par message privé.

Ensuite, pas de méprise, je n'ai pas commencé une fic, j'ai écrit une merde sur un délire a 3heure du matin sans réfléchir, nuance.
Si je me permet de critiquer de cette façon ce n'est pas par méchanceté, mépris ou même condescendance selon ta suceptibilité (pour aller sur du terme qui veut rien dire) mais plus de manière constructive, je devrais effectivement peser mes mots tu as raison. Faisant des études de lettre je me suis permis de répondre abruptement, certainement par satisfaction personnelle du fruit de ce que je reçois intellectuellement et j'en suis bien désolé.
En bref, prend tous mes arguments et tourne les gentiment ca fera le post parfait pour t'expliquer tout ça, désolé de la mésentente.

Et Levelzer, je ne sais pas si tu es assez mature pour le comprendre, on dirait que tu as bien régressé depuis les FFI, je ne poste par pour que les choses soient comme je le veux mais pour qu'elles soient correctes et surtout pour aider, toi par contre ton commentaire n'aide personne, il ne suffit pas de dire aux gens que tout est très bien et qu'il n'y a rien à changer si ?

___________________________
sign by SpartanSniper619
avatar
MrRamaza
Capitaine
Capitaine

GamerTag : MrRamaza
Team : Les Semi-Croustillants
Messages : 518
Date d'inscription : 16/07/2009
Âge : 105
Réputation : 39
Talent : Mettre du beurre dans l'fond du plat pour pas qu'le gratin colle
Halo favori : Halo 2
Domaine favori : Strats

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Level le Ven 17 Aoû 2012 - 13:51

Pour moi, il n'y a rien à redire, à part bien sûr quelques fautes par ci par là (et si je le faisais remarquer à chaque fois quasiment toutes les fics présentes ici auraient un post de ma part) mais j'ai rien à redire. Je suis pas quelqu'un qui va pousser dans ce genre de détails (en même temps, je suis un flemmard :p) donc ça ne me dérange pas.
Je me suis un peu emporté, je l'avoue et je m'excuse. Mais je trouve que tu es un peu trop franc quand même ^^

___________________________
༼ つ ◕_◕ ༽つ Buck ༼ つ ◕_◕ ༽つ
avatar
Level
Social Medias
Social Medias

GamerTag : Imlevelzer0
Messages : 3255
Date d'inscription : 04/05/2009
Âge : 18
Réputation : 26
Talent : Chaussure
Halo favori : Halo 3 : ODST
Domaine favori : Tricks & EE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Erydrim le Ven 17 Aoû 2012 - 20:08

Ah, ça me rassure que ta volonté n'était pas d'être agressive.

Je veux bien que tu m'envoie ce MP ou que tu le poste ici que je m’améliore Wink

___________________________
avatar
Erydrim
Écrivain
Écrivain

GamerTag : Erydrim
Messages : 1120
Date d'inscription : 12/06/2011
Âge : 21
Réputation : 133
Talent : Être maudit par le multi.
Halo favori : Halo Reach
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par MrRamaza le Sam 18 Aoû 2012 - 11:13

Je t'ai envoyé un message relativement long en privé à propos de ça, j'espère que tu ne te décourageras pas de le lire toutefois n_n

___________________________
sign by SpartanSniper619
avatar
MrRamaza
Capitaine
Capitaine

GamerTag : MrRamaza
Team : Les Semi-Croustillants
Messages : 518
Date d'inscription : 16/07/2009
Âge : 105
Réputation : 39
Talent : Mettre du beurre dans l'fond du plat pour pas qu'le gratin colle
Halo favori : Halo 2
Domaine favori : Strats

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Erydrim le Mer 19 Sep 2012 - 16:25

Dernier Chapitre Posté !
Et voilà, Halo 4 : Forerunner terminé ! (Vous remarquerez au passage la petite image de présentation toute neuve )

Je voulais remercier tous mes lecteurs, les Écrivains, Halo Création... Tout le monde !

Merci de m'avoir suivis jusqu'au bout, et d'avoir été fidèles, élevant ma fic à la plus regardée du fow, deux fois plus que la seconde en fait ...

Comme vous les verrez dans le Terminal Bonus, on m'a envoyé par MP il y a quelques chapitres de cela un dessin de 686 Faulty Embers, ce qui m'a fait ultra plaisir. Donc hésitez pas à faire de même si l'envie vous en prend et de les partager, qu'elles aient une place dans mon terminal

Voilà, sur ce, je vous aime tous, bonne lecture ! :D

___________________________
avatar
Erydrim
Écrivain
Écrivain

GamerTag : Erydrim
Messages : 1120
Date d'inscription : 12/06/2011
Âge : 21
Réputation : 133
Talent : Être maudit par le multi.
Halo favori : Halo Reach
Domaine favori : FanFictions

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FANFIC] Halo 4 : Forerunner (Terminé)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum